Beaumont-sur-Vesle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la commune de Marne. Pour les articles homonymes, voir Beaumont.
Beaumont-sur-Vesle
Beaumont-sur-Vesle
L'église de Beaumont-sur-Vesle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
Intercommunalité CC Vesle et Coteaux de la Montagne de Reims
Maire
Mandat
André Têtenoire
2014-2020
Code postal 51360
Code commune 51044
Démographie
Gentilé Belmontois, Belmontoise
Population
municipale
789 hab. (2015 en augmentation de 10,66 % par rapport à 2010)
Densité 139 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 31″ nord, 4° 11′ 13″ est
Altitude Min. 86 m
Max. 119 m
Superficie 5,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Vesle

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Vesle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Vesle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Vesle

Beaumont-sur-Vesle est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Beaumont-sur-Vesle est situé à 15 kilomètres au sud-est de la ville de Reims, dans la Marne (Grand Est), dans le canton Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne. Elle était traversée par la route départementale 944 (anciennement RN 44, déclassée en 2006), jusqu'au 4 juillet 2014, date à laquelle a été inaugurée une route contournant la commune.

Communes limitrophes de Beaumont-sur-Vesle
Prunay
Verzenay, vers Sillery Beaumont-sur-Vesle Val-de-Vesle
Verzy

Histoire[modifier | modifier le code]

La période la mieux connue de cette petite cité, autrefois fortifiée de mur de plusieurs mètres de hauteur, et la période de la fin du Ve siècle alors que les Francs, avec leur tête Clovis Ier, régnaient en maître sur la région. L'emplacement actuel du village est l'endroit exact où s'est déroulé la sanglante bataille entre les Glovésiens (de L'Atrée - Huisz) et la tribu vannen venue des pays nordique. Cet évènement peu connu des historiens est pourtant fondamental en ce qui concerne l'invention du terme croisade. En effet les Vanneniens peuple guerrier, que l'on peut situer comme venant de l'actuelle Norvège croyaient en la création des nuages par un collège de dieux. Les Glovésiens qui eux venaient de l'Atrée - Huisz (royaume jusqu'à présent introuvable mais reconnu comme étant situé sur l'emplacement actuel de la ville de Bagdad) pensaient que le vent était une manifestation de l'envie des dieux de voir les hommes de plus près. La bataille éclata donc et les Glovésiens menés par leur chef de guerre Loic Davy écrasèrent les Vanneniens. Bénie par les dieux alors spectateurs de la scène Loic Davy a été auréolé du titre du Magnifique, le rendant immortel, la légende veut qu'il demeure toujours à l'endroit qui a vu ses exploits guerriers traverser les siècles…

La commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 le 1er octobre 1920.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, antérieurement membre de la communauté de communes Vesle-Montagne de Reims, est membre, depuis le 1er janvier 2014, de la communauté de communes Vesle et Coteaux de la Montagne de Reims.

En effet, conformément aux prévisions du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de la Marne du 15 décembre 2011[1], cette communauté de communes est née le 1er janvier 2014 de la fusion de trois petites intercommunalités  :

auxquelles s'est joint la commune isolée de Villers-Marmery[2].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1851 1873 Jean Simon Haizet[Note 1]    
avant 1877 après 1879 Malinet[3]    
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2014 Michel Coffinet   Médecin
2014[4] en cours
(au 4 juillet 2014)
André Tetenoire   Cuisinier

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2015, la commune comptait 789 habitants[Note 2], en augmentation de 10,66 % par rapport à 2010 (Marne : +1,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
345 277 307 310 459 494 490 505 475
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
460 449 460 414 395 426 431 430 441
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
450 420 410 210 272 296 273 284 313
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
382 443 454 479 686 744 698 713 789
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

  • Football : l'association sportive de Beaumont-sur-Vesle (ASBV) créée en 1999, dont le président est René Noël, comporte une équipe de seniors et deux équipes de vétérans. Le logo du club est une écrevisse qui fait référence à l'emblème du champagne Virgile Portier, qui a donné son nom au stade municipal. Les couleurs du club sont le violet, le jaune et le bleu.

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

D’après le site officiel de la FFF[9] :

  • Séniors :
Saison Classement Championnat Groupe Coupe
2008/2009 3 (64 pts) 3e série D (District Marne) 2e tour de la Coupe Promo Club
2009/2010 2 3e série B (District Marne) Demi-Finale de la Coupe District Séniors
2010/2011 - 3e série C (District Marne) 1er tour de la Coupe Promo Club

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est le siège d'une brigade de gendarmerie.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église détruite de Beaumont.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de la Reconstruction fait partie de la paroisse Saint-Basle. Elle est l'œuvre de l'architecte Max Sainsaulieu.

La grande mairie-école de la Reconstruction, œuvre des architectes Bouchette et Bouchez de Reims[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Né le et mort en 1873
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  2. « Arrêté préfectoral du 29 mai 2013 portant création du nouvel Etablissement public de coopération intercommunale issu de la fusion de la communauté de communes des Forêts et Coteaux de la Grande Montagne, de la Communauté de communes des Rives de Prosne et Vesle (à l’exception de la commune de Prosnes) et de la Communauté de communes de Vesle Montagne de Reims en y incluant la commune de Villers-Marmery », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 ter,‎ , p. 14-18 (lire en ligne).
  3. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1879, p236.
  4. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 9 août 2015).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. Site officiel de la Fédération française de football - Championnats Amateurs
  10. Les Mairies de la Marne, Champagne Généalogie, no 125, 4e trimestre 2009