Beaumont-le-Hareng

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la commune de Seine-Maritime. Pour les articles homonymes, voir Beaumont.

Beaumont-le-Hareng
Beaumont-le-Hareng
Blason de Beaumont-le-Hareng
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Neufchâtel-en-Bray
Intercommunalité Communauté de communes inter-Caux-Vexin
Maire
Mandat
Guy Levesque
2014-2020
Code postal 76850
Code commune 76062
Démographie
Population
municipale
267 hab. (2016 en augmentation de 12,18 % par rapport à 2011)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 40′ 15″ nord, 1° 13′ 23″ est
Altitude Min. 100 m
Max. 169 m
Superficie 5,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Beaumont-le-Hareng

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Beaumont-le-Hareng

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaumont-le-Hareng

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaumont-le-Hareng

Beaumont-le-Hareng est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le pays de Bray.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la nom de la localité est attesté sous la forme Bello Montem en 1137[1], Bellomontem en 1153[2], Beaumont le Harenc en 1431[3].

Le qualificatif le Hareng est emprunté au nom d'anciens seigneurs, les Harenc, cités dés le XIIe siècle. Le même nom de famille se retrouve dans la La Chapelle-Hareng[1].

Les formes anciennes de Beuzeville-la-Giffarde sont : Ecc. de Bosevilla ; Apud Bosevillam en 1137[4], Apud Bosunvillam XIIe s.[4], Ecc. de Buesevilla 1175[4], Presb. de Bœsevilla 1230[4], Ecc. de Buesevilla v. 1240[4], Beusevilla 1337[4], Beusevilla-la-Guiffart 1461[4], Beuzevilla Guiffardi 1500[4], 1629 Beuzeville 1629, 1648[4], Saint-denis de Beuzeville-la-Giffard 1750[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Beuzeville-la-Giffard a été rattachée à celle de Beaumont-Le-Hareng par décret impérial du 6 septembre 1813[5].

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le village a subi un bombardement le [6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 août 2013 Marie-Claude Lemonnier    
14 septembre 2013 En cours
(au avril 2014)
Guy Levesque    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2016, la commune comptait 267 habitants[Note 1], en augmentation de 12,18 % par rapport à 2011 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
239214204318341319294315291
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
287257246222238232219238225
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
224220218197202222175179171
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
188183173168192190194222254
2016 - - - - - - - -
267--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Jardin de Bellevue a reçu le label « jardin remarquable ».
  • La roseraie des roses de Normandie possède la plus grande collection de roses issues de Normandie ; ouverte au public, elle bénéficie du label CCVS (Conservatoire français des Collections Végétales Spécialisées).
  • Eglise Saint-Denis de Beuzeville-le-Giffard du XVIe et XVIIIe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Beaumont-le-Hareng

Les armes de la commune de Beaumont-le-Hareng se blasonnent ainsi :

D'argent au mont de sinople surmonté de trois tourteaux de gueules mal ordonnés ; au chef d'azur chargé d'un hareng d'argent.

Création Féliks Rynski d'Argence.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Maxime Paviot

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François de Beaurepaire - 1979 - Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime - Page 38.
  2. Archives de Seine-Maritime 16 H.
  3. Stéphane Gendron - 2003 - Les noms des lieux en France: essai de toponymie - Page 137.
  4. a b c d e f g h i et j BEAUREPAIRE (Charles de), LAPORTE (dom Jean), Dictionnaire topographique du département de la Seine-Maritime, (1982-1984), p. 80.
  5. Dictionnaire topographique du département de seine-maritime - Page 66.
  6. Norbert Dufour et Christian Doré, L'Enfer des V1 en Seine-Maritime durant la Seconde Guerre mondiale, Luneray, Bertout, , 295 p. (ISBN 2-86743-179-4), p. 112
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.