Beaufin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Beaufin
Beaufin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Matheysine-Trièves
Intercommunalité Communauté de communes de la Matheysine
Maire
Mandat
Emmanuel Serre
2014-2020
Code postal 38970
Code commune 38031
Démographie
Gentilé Beaufinois
Population
municipale
20 hab. (2016 en diminution de 13,04 % par rapport à 2011)
Densité 3,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 47′ 19″ nord, 5° 57′ 39″ est
Altitude Min. 744 m
Max. 2 080 m
Superficie km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Beaufin

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Beaufin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaufin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaufin

Beaufin est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

C'est l'une des communes les moins peuplées du département[1].

Ses habitants sont les Beaufinois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Beaufin est située au sud-est du département de l'Isère, encadrée par le massif de l'Obiou à l'ouest, le massif du Dévoluy (montagne de Faraud) au sud, et le Grun de Saint-Maurice, partie avancée du massif des Écrins, à l'est.

Beaufin est à l'écart du Trièves côté ouest, et du Dévoluy côté sud, mais aussi séparé du Beaumont par le ravin du Drac. C'est cependant à ce dernier pays que Beaufin est rattaché administrativement et économiquement.

Le territoire de la commune comporte trois niveaux bien individualisés : à l'ouest et au sud, les pentes de la montagne de Faraud, rocheuses nues dans leur partie haute (plus de 1 600 mètres) et boisées dans leur partie basse ; au centre la plaine cultivée, où se loge le village ; au nord et à l'est, les pentes descendant vers le Drac, à nouveau boisées.

Le Drac, d'abord vif puis en retenue (lac du Sautet), borde la commune à l'est et au nord. Un seul petit ruisseau, descendant du Faraud, traverse le village et se jette dans le plan d'eau du Sautet (non référencé sur la base du SANDRE).

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Les Feutrières, hameau situé au sud-est de la commune dans la plaine du Drac, mal rellié au chef-lieu.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communications[modifier | modifier le code]

La commune est longée au nord par la route départementale 217, qui relie la RN 85 (lieudit le Motty) à la vallée de la Souloise en passant par Ambel, et à l'est par la D 57L, qui relie le Motty à la Guinguette (commune du Noyer par le Glaizil. La seule route qui monte au chef-lieu est la D 217 A, embranchement de la D 217, route en cul-de-sac depuis plusieurs années en raison de l'effondrement du tunnel par lequel elle poursuivait en direction du sud jusqu'à la D 57 L.

Beaufin est à 10 km de Corps et 70 km (1 h 30 de route) de Grenoble, sa préfecture, mais à seulement 30 km (45 min) de Gap, préfecture des Hautes-Alpes, département dont la commune est limitrophe.

Histoire[modifier | modifier le code]

La mairie

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2003 Alpnonse Bonthoux ... ...
2003 En cours Emmanuel Serre UDI (PR) ...
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2016, la commune comptait 20 habitants[Note 1], en diminution de 13,04 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
157107175201214191175172185
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
196172174171171151160139122
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
119106101838048513544
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
323129212527252221
2016 - - - - - - - -
20--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
L'église, vue intérieure

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église du XIXe siècle : nef unique, éléments d'intérieur en marbre (autel, bénitier sur pied, font baptismal).
  • Vestiges d’un château du début du XVe siècle.
  • Rocher rouge (coulées de lave).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Emile Joseph Achy, né le à Beaufin, chevalier de la légion d'honneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.
Références

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]