Beau Jocque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Beau Jocque
BeauJocque1997.jpg
Beau Jocque (1997)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
LouisianeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique

Andrus Espre, dit Beau Jocque, était un chanteur, accordéoniste de Zydeco, né le , mort le à Kinder (Louisiane).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né Andrus Espre à Duralde, dans la Louisiane, il joue la guitare et la tuba dès son jeune âge. Son père, Sandrus « Tee Toe » Espre, est un accordéoniste de musique cadienne. Malgré l'occupation de son père, le jeune Andrus est plutôt influencé par des groupes rock et funk comme War, ZZ Top, Stevie Ray Vaughan, James Brown, Sly and the Family Stone et Santana[1],[2].

Dans son adolescence il est engagé dans l'armée de l'air. En 1987, il devient partiellement paralysé alors qu'il travaille comme électricien et soudeur. Pendant ses dix mois de convalescence, il prend le mélodéon de son père et change de carrière[3].

En 1991, il forme les Zydeco Hi-Rollers et enregistre avec eux son premier album, Beau Jocque Boogie, chez Rounder Records[4]. Le groupe est formé par Beau Jocque à l’accordéon et la voix, Chuck Bush à la basse, Steve Charlot à la batterie, et Ray Johnson à la guitare[5].

En 1995, lors d'une tournée aux côtés de Marcia Ball et Steve Riley and The Mamou Playboys, il est victime d'une crise cardiaque à Austin, au Texas[5]. Quatre années plus tard, le , Beau Jocque meurt chez-lui aux suites d'une deuxième crise cardiaque. Il est alors âgé de 45 ans[3].

Avec sa femme, Michelle Jocque, il a deux enfants : Andrus Adrian et Justin Travis[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Tisserand, The Kingdom of Zydeco, Skyhorse, , 416 p. (ISBN 9781628727999, lire en ligne).
  2. (en) Jeff Hannusch, « Masters Of Louisiana Music: Andrus “Beau Jocque” Espre », Offbeat,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. a b et c (en) Jon Pareles, « Beau Jocque, 45, Musician Whose Band Updated Zydeco », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) « Beau “Andrus J Espre” Jocque », sur findagrave.com (consulté le ).
  5. a et b (en) Scott Billington, « Beau Jocque: The Funkiest Band in the Land », Zydeco Crossroads,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Beau Jocque », sur www.blues-sessions.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]