Beatritz de Romans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Beatritz de Romans
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activités
Période d'activité
XIIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvements
Musique médiévale, poésie troubadouresque (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Beatritz de Romans ou Bieiris de Romans (en français Béatrice de Romans) est une trobairitz dauphinoise de langue occitane du début du XIIIe siècle née à Romans[1],[2],[3],[4],[5],[6].

Le manuscrit de la canso Na Maria, pretz... où Beatriz de Romans proclame son amour pour une femme, Maria.

Elle laisse une canso : Na Maria, pretz e fina valors[Note 1],[7]... Il s'agit d'un poème d'amour dédié à une autre femme, Maria. La réception de ce texte a suscité de très nombreuses critiques en raison de la relation lesbienne qui y est célébrée[8].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédérique Le Nan, « Na Bieiris De Romans, poétesse occitane du xiiie siècle, ou le genre auctorial en question », dans Voix de femmes dans le monde : Au prisme du genre dans la littérature et les arts, Presses universitaires de Rennes, coll. « Nouvelles Recherches sur l’Imaginaire », (ISBN 978-2-7535-7930-9, lire en ligne), p. 29–48
  • Robert Lafont, Histoire et anthologie de la littérature occitane, Montpellier, Les Presses du Languedoc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ms. Bnf fr. 15211 T, fol. 208v

Références[modifier | modifier le code]

  1. Magda Bogin, The Women Troubadors, , 190 p. (ISBN 978-0-393-00965-1 et 0-393-00965-3, OCLC 5798961)
  2. Matilda Tomaryn Bruckner, Laurie Shepard et Sarah Melhado White, Songs of the Women Troubadors, Garland Press, , 194 p. (ISBN 0-8153-0817-5 et 9780815308171, OCLC 31970611)
  3. Linda M. Paterson, « Review of The Voice of the Trobairitz: Perspectives on the Women Troubadours », The Modern Language Review, vol. 86, no 1,‎ , p. 198–198 (DOI 10.2307/3732137, lire en ligne, consulté le )
  4. Karin Pendle, Women and Music : A History, Indiana University Press, , 528 p. (ISBN 978-0-253-11503-4, 0253115035 et 1280696605, OCLC 610588472)
  5. Elizabeth W. Poe, « Review of The Voice of the Trobairitz: Perspectives on the Women Troubadors », Speculum, vol. 67, no 1,‎ , p. 207–209 (DOI 10.2307/2863806, lire en ligne, consulté le )
  6. Simon Gaunt et Sarah Kay, The Troubadors: An Introduction, Cambridge University Press, , 348 p. (ISBN 0-521-57388-2, 9780521573887 et 0521574730, OCLC 39523544)
  7. (fr + oc) Léon Robarts - University of Toronto et Paul Berthel, La flore littéraire du Dauphiné ... par Léon Côte et Paul Berthet, Grenoble J. Rey, (lire en ligne), « Na Maria, pretz [texte en occitan et traduction en français] », p. 430
  8. Frédérique Le Nan, « Na Bieiris De Romans, poétesse occitane du xiiie siècle, ou le genre auctorial en question », dans Voix de femmes dans le monde : Au prisme du genre dans la littérature et les arts, Presses universitaires de Rennes, coll. « Nouvelles Recherches sur l’Imaginaire », (ISBN 978-2-7535-7930-9, lire en ligne), p. 29–48