Beatrice Vio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beatrice Vio
Beatrice Vio en 2014
Beatrice Vio en 2014
Contexte général
Sport pratiqué Escrime handisport
Arme Fleuret
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italienne
Naissance (20 ans)
Lieu de naissance Venise
Surnom Bebe
Palmarès
Jeux paralympiques 1 0 1
Championnats du monde 1 0 0
Championnats d'Europe 2 0 0
Dernière mise à jour le 16 septembre 2016

Beatrice Maria Vio, née le à Venise, est une escrimeuse handisport italienne qui pratique le fleuret, championne paralympique en 2016. Elle remporte le Laureus World Sports Awards "Sportif avec un handicap de l'année" en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant, elle débute l'escrime à l'âge de cinq ans. Son handicap l'atteint à l'âge de onze ans, alors qu'une méningite sévère accompagnée de nécroses lui coûte ses deux jambes et ses deux avant-bras. Mais après trois mois d'hospitalisation, elle reprend l'école. Après une année de rééducation intensive, elle parvient également à reprendre l'escrime, grâce à des prothèses spéciales permettant de tenir un fleuret (les fleurets, identiques à ceux des valides, pèsent 500 grammes).

Vio attire les médias et devient l'un des porte-paroles italiens du handisport, intervenant régulièrement dans des émissions de télévision sportives et rallie à sa cause son modèle d'enfance, la légende de l'escrime italienne Valentina Vezzali.

Sur les pistes, elle multiplie les succès, vainqueur du championnat d'Europe 2014 en individuel et par équipes, championne du monde en 2015 et championne paralympique 2016. Son parcours durant ce dernier événement est remarquable : elle remporte ses cinq assauts de poule par 5-0, puis bat en quarts de finale la multiple médaillée Marta Makowska (15-6), la tenante du titre Yao Fang, très sèchement, en demi-finale (15-1), puis triomphe en finale contre Zhou Jingjing, 15-7. Son bilan sur la compétition est de 70 touches portées pour 14 reçues. Bien qu'elle soit atteint du handicap le plus lourd et, classée dans la catégorie B, supposée désavantagée par rapport aux catégories A, elle tient le rôle de finisseuse du relais italien. Battue en demi-finale contre la Chine, l'Italie se reprend en remportant le bronze grâce à un dernier relais solide de Beatrice Vio. Lancée à 38-40, puis menée 42-44, elle parvient à inverser la tendance contre la septuple championne paralympique hongkongaise Yu Chui Yee.

Palmarès[modifier | modifier le code]