Beatrice Rosen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Beatrice Rosen
Description de cette image, également commentée ci-après
Beatrice Rosen en août 2017.
Nom de naissance Beatrice Rosenblatt
Naissance (44 ans)
New York, NY (États-Unis)
Nationalité Drapeau de la France Française
Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice chroniqueuse, influenceuse.
Films notables The Dark Knight, Le Chevalier Noir
2012
Au bout du conte
Les Schtroumpfs 2
Séries notables Smallville
Charmed
New York, section criminelle

Beatrice Rosen, de son vrai nom Beatrice Rosenblatt, née le [1] à New York aux États-Unis, est une actrice et chroniqueuse franco-américaine. Elle est internationalement connue pour ses rôles dans les films The Dark Knight, Le Chevalier Noir ainsi que 2012. À la suite de la pandémie COVID-19 elle prend des positions « antivax » via son compte twitter et intervient notamment chez Idrisse Aberkane ou Fabrice Di Vizio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Beatrice Rosen naît à New York, d'un père américain d'origine hongroise et d'une mère française travaillant comme hôtesse de l'air. Elle grandit à Paris et commence à étudier le théâtre vers l'âge de 10 ans. Après avoir passé un baccalauréat scientifique, elle intègre le Cours Florent[2],[3].

Elle commence sa carrière en France : après avoir été sélectionnée en tant que jeune talent de l’Adami au festival de Cannes[4], elle joue dans Undercover (court-métrage primé en 2002 au festival des films du monde de Montréal), et dans de nombreux téléfilms et séries tels que Le Bleu de l’Océan, Le Grand Patron, Le Fil du rasoir... Au cinéma, elle est apparue entre autres dans Bienvenue chez les Rozes réalisé par Francis Palluau, Cravate Club réalisé par Frédéric Jardin ou encore Le Ciel, les Oiseaux et... ta mère ! de Djamel Bensalah.

Elle a également beaucoup tourné pour la télévision aux États-Unis, notamment pour la Warner (Smallville, Charmed), la Fox (North Shore : Hôtel du Pacifique, Les Quintuplés) ou encore Paramount-UPN (Cuts), en tant que personnage récurrent ou "guest".

On la voit en 2008 dans The Dark Knight de Christopher Nolan, où elle tient le rôle d'une petite amie de Bruce Wayne/Batman. L'année suivante, elle tient un rôle plus important dans 2012, de Roland Emmerich, où elle interprète une jeune Russe prénommée Tamara confrontée, comme tout le genre humain, aux déluges de l’Apocalypse[réf. nécessaire].

Fin 2009, elle apparaît dans le clip Fou d'elle de Stanislas et chante en duo avec ce dernier la chanson Sensiblement modifiés.

À partir de , elle joue dans Les Montagnes Russes au théâtre aux côtés de Bernard Tapie[5].

En 2013, elle apparaît dans un film français, Au bout du conte d'Agnès Jaoui, et dans des films indépendants américains. En 2015, elle incarne Nadia Paquet dans toute la saison 1 de la série américaine Backstrom pour la Fox. En 2010 et 2011, elle est égérie de la maison Lancel[6].

En , Brahim Asloum et elle ont été nommés par Bernadette Chirac en tant que parrain et marraine de la Fondation Claude-Pompidou, présidée par l'ancienne première dame[7].

En février 2022, après avoir participé en tant qu'invitée à l'émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste !, elle intègre l'équipe de chroniqueurs[8].

Résumé de carrière[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. sur imdb
  2. « Béatrice Rosen, sa biographie », Voici,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Damien Mercereau, « Qui est Béatrice Rosen, la révélation de la saison de «Touche pas à mon poste!»? » Accès libre, sur TVMAG, (consulté le )
  4. « Cannes 2014, rencontres : Alice David et Béatrice Rosen se confient », PurePeople,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. 7 ans de réflexion avec Bernard Tapie et Béatrice Rosen, Le blog TV News, vendredi 18 décembre 2009
  6. Vogue, « Béatrice Rosen, ambassadrice de Lancel », Vogue,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Brahim Asloum et Béatrice Rosen : Parrains radieux et maçons du cœur », Pure People,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Clément Machetto, « "Touche pas à mon poste" : qui est la nouvelle chroniqueuse Béatrice Rosen ? », sur femmeactuelle.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]