Beatrice Fihn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Beatrice Fihn et Michael Douglas à Genève en mai 2016.

Beatrice Fihn, née en 1982 à Göteborg, en Suède, est la dirigeante, depuis 2014, de l'organisation non gouvernementale Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN), prix Nobel de la paix 2017[1].

Avant cela, elle était directrice du programme de désarmement de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF)[2] et du Centre pour la politique de sécurité à Genève. Elle a été formée à l'University College de Londres (UCL) en droit international[Lequel ?] et à l'université de Stockholm en relations internationales.

Le , Beatrice Fihn a visité pour la première fois Nagasaki[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Beatrice Fihn, directrice d’ICAN, et Setsuko Thurlow (une hibakusha) ont prononcé les discours d'acceptation et de remerciements lors de la cérémonie de remise du prix Nobel de la Paix, à la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN) à Oslo le 10 décembre 2017[4].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) Beatrice Fihn leder kampen mot kärnvapen, sur le site de l'université de Stockholm.
  2. Tony Robinson, « La Campagne Internationale pour l’Abolition des Armes Nucléaires au Global Media Forum », pressenza.com, 23 juin 2015.
  3. (en)ICAN leader Beatrice Fihn makes first visit to Nagasaki
  4. (en) Beatrice Fihn et Setsuko Thurlow, « International Campaign to Abolish Nuclear Weapons (ICAN) - Nobel Lecture », Nobel Prizes and Laureates, sur www.nobelprize.org, Nobel Prize, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :