Beat Arnold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beat Arnold
Illustration.
Portrait officiel, 2015.
Fonctions
Conseiller national
Législature 50e
Groupe politique UDC (V)
Commission CPS
Conseiller d'État du canton d'Uri
Député au Grand Conseil du canton d'Uri
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Altdorf
Date de décès (à 43 ans)
Lieu de décès Lucerne
Nationalité Suisse
Parti politique Union démocratique du centre
Profession Ingénieur et consultant en développement personnel

Beat Arnold, né le à Altdorf (originaire d'Unterschächen) et mort le à Lucerne, est une personnalité politique suisse, membre de l'Union démocratique du centre. Il est conseiller d'État du canton d'Uri d' à et conseiller national de à .

Biographie[modifier | modifier le code]

Beat Arnold naît le à Altdorf, dans le canton d'Uri. Il est originaire d'une autre commune du canton, Unterschächen[1].

Après une maturité de type C (scientifique) en 1999[2], il décroche un diplôme d'ingénieur civil en 2004 à la Haute École de Lucerne, puis un master en sciences économiques de la même école en 2009. Il obtient également un diplôme de consultant en développement personnel de l'Université de Salzbourg en 2016[1].

Il est contremaître dans une entreprise de construction de 2005 à 2008, puis chef de projet aux CFF de 2009 à [2],[3],[4]. Après son retrait du Conseil national, il exerce en tant que consultant en développement personnel[4],[5].

Marié[6] et père de trois enfants[5], il habite à Schattdorf[7].

Il meurt le à l'hôpital cantonal de Lucerne des suites d'un cancer du cerveau[8].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il siège au Grand Conseil du canton d'Uri de à [1], où il est chef du groupe de l'Union démocratique du centre (UDC) à partir du [2],[9].

Il accède au Conseil d'État en , succédant à Markus Stadler. Il y est chef du département de la sécurité jusqu'en . Il est le premier représentant de l'UDC au gouvernement cantonal[3],[9],[10],[11].

Aux élections fédérales de 2015, il parvient à décrocher le premier siège uranais de l'UDC au Conseil national en distançant largement ses concurrents : il récolte 6 409 voix contre 3 903 à la candidate du Parti démocrate-chrétien et 3 821 à la candidate des Verts[10]. Il siège à la Commission de la politique de sécurité (CPS)[1].

Ayant dû subir une opération en 2018 pour retirer une tumeur au cerveau[5], il ne se représente pas aux élections de 2019[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Biographie de Beat Arnold », sur le site web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. a b et c « Kantonale Verwaltung :: Beat Arnold », sur archive.wikiwix.com (consulté le )
  3. a et b (de) Martin Merki, « Die SVP Uri vor dem Sprung | NZZ », sur Neue Zürcher Zeitung, (consulté le )
  4. a et b (de) « Beat Arnold », sur Linkedin.com (consulté le )
  5. a b et c (de) « PRAVA - Erfolg im Leben: Beat Arnold, Coaching und Beratung », sur PRAVA (consulté le )
  6. « Beat Arnold », sur UDC Suisse (consulté le )
  7. (de) « SVP schafft Sprung in die Urner Regierung », Tages-Anzeiger,‎ (ISSN 1422-9994, lire en ligne, consulté le )
  8. (de-CH) « Hirntumor: SVP-Politiker Beat Arnold gestorben », sur Blick, (consulté le )
  9. a et b (de) « URI: Beat Arnold hat SVP-Geschichte geschrieben », sur Luzerner Zeitung, (consulté le )
  10. a et b (de) « Wahlen15 Uri - Beat Arnold holt im Kanton Uri für die SVP den Nationalratssitz », sur Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), (consulté le )
  11. (de) Mathias Fürst, « Beat Arnold kandidiert für den Nationalrat », sur Urner Wochenblatt, (consulté le )
  12. (de) Florian Arnold, « Simon Stadler schafft den Sprung knapp », sur Luzerner Zeitung, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]