Bazooka (instrument)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bazooka

Classification

Le bazooka est un instrument de musique en laiton long de plusieurs mètres et qui incorpore un tube télescopique tout comme le trombone.

On attribue l'invention de l'instrument dans les années 1910 à l'humoriste, fantaisiste et musicien américain Bob Burns exerçant son activité à la radio et qu'il a popularisé dans les années 1930. Il a également été joué par les musiciens de jazz Noon Johnson et Sanford Kendrick[1].

Le son[modifier | modifier le code]

Dès le début de l'embout, la colonne d'air se dilate sur une grande longueur de tuyau qui, à son tour, se termine par une cloche largement évasée.

Bien que l'action de glisse du bazooka semble modifier le ton, ce n'est pas le cas en raison du diamètre extrêmement large du tube de la corne. Manipuler la longueur du cornet change la qualité du son lorsque des harmoniques subtiles fluctuent. Cet effet confère au bazooka un son caractéristique de ronronnement et d'écho.

Toutes les notes du bazooka sont produites uniquement en falset. En d'autres termes, les lèvres du joueur produisent des sons lorsqu'elles vibrent sur l'extrémité nue du tuyau ou conjointement avec un embout buccal et une unité d'entraînement facultatifs. Contrairement au trombone, le reste du bazooka fonctionne principalement comme un mégaphone pour amplifier le volume du son.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Le bazooka est joué par Bob Burns dans le film de 1936 Rhythm on the Range pendant la chanson I'm an Old Cowhand.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom "bazooka" vient d'une extension du mot "bazoo", qui, en argot, signifie "bouche" ou "discours vantard", et qui provient probablement du néerlandais bazuin (trompette)[2]. Le nom apparaît dans le roman de 1909, The Swoop, or how Clarence Saved England de P. G. Wodehouse, décrivant un instrument de musique utilisé dans les music-halls.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le bazooka est devenu le surnom universellement attribué à une nouvelle arme antichar, en raison de sa vague ressemblance avec l'instrument de musique[3],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Encyclopedia of Arkansas History & Culture
  2. Etymology Online
  3. (en) Nicoline van der Sijs (trad. du néerlandais de Belgique), Cookies, Coleslaw, and Stoops : The Influence of Dutch on the North American Languages, Amsterdam, Amsterdam University Press, , 320 p. (ISBN 978-90-8964-124-3, lire en ligne), p. 271
  4. Gordon L. Rottman, The Bazooka, Bloomsbury Publishing, , 80 p. (ISBN 978-1-84908-802-2, présentation en ligne), p. 16

Liens externes[modifier | modifier le code]