Baxter International

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la santé image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant la santé et une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baxter.
Baxter International
Fondation
Siège social
Secteur d’activité
Effectifs
61 500Voir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d’affaires
15 300 000 000 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Cotation
Site web

Baxter International est une entreprise pharmaceutique américaine basée à Deerfield, Illinois. Celle-ci fut créée en 1931.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2012, l'entreprise déclare employer plus de 48 000 personnes dans le monde.

En décembre 2012, Baxter déclare racheter l'entreprise suédoise Gambro, spécialisée dans les traitements rénaux, pour 4 milliards de $[1].

En mars 2014, Baxter annonce la scission de ses activités de biotechnologies, activités ayant un chiffre d'affaires total de 6 milliards de dollars[2].

En juillet 2014, Pfizer acquiert 2 vaccins (NeisVac-C et FSME-IMMUN) à Baxter pour 635 millions de dollars[3].

En mai 2015, Baxter acquiert au travers de sa filiale Baxalta, deux traitements de la leucémie appartenant à l'entreprise italienne Sigma-Tau Finanziaria pour 900 millions de dollars[4]. En juillet 2015, Baxter scinde ses activités biopharmaceutiques, regroupée dans Baxalta, spécialisée notamment dans l'hémophilie, ancienne filiale qui est introduite en bourse[5].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Contamination H5N1 en 2009[modifier | modifier le code]

Au début de 2009, des stocks de vaccins Baxter ont été contaminés par la grippe aviaire (H5N1). Des souches mortelles de H5N1 ont été mélangées avec des souches d'un sous-type de H3N2. Ils ont été envoyés à un certain nombre de laboratoires européens[6],[7]. Ce mélange a été détecté par un laboratoire tchèque après avoir tué des animaux[8]. Baxter a reconnu un problème de distribution et a affirmé qu'il n'y avait pas de chance que les vaccins incriminés puissent poser des problèmes à des humains[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Baxter to buy Sweden's Gambro for about $4 billion », Reuters,‎ (lire en ligne)
  2. Baxter plans to spin off biotech business in 2015, Reuters, 27 mars 2014
  3. Pfizer to buy Baxter's vaccines unit for $635 million, Reuters, 30 juillet 2014
  4. Baxter buys cancer drugs from Italian drugmaker for $900 million, Reuters, 12 mai 2015
  5. Baxalta — Baxter's spinoff — raises expectations for second half, Chicago Tribune, Ameet Sachdev, 30 juillet 2015
  6. « Baxter Sent Bird Flu Virus to European Labs by Error », Bloomberg L.P.,‎ (lire en ligne)
  7. « Baxter bird flu botch », Scienceblogs,‎ (lire en ligne)
  8. « Baxter admits flu product contained live bird flu virus », The Canadian Press,‎ (lire en ligne)
  9. A Jack, « WHO mulls stricter transport of bio products », Financial Times,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]