Baxter Dury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Baxter Dury
Description de l'image Baxter Dury.jpg.
Informations générales
Naissance (49 ans)
Wingrave (en), Buckinghamshire, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Activité principale Auteur-compositeur, Chanteur
Genre musical Rock, Pop
Instruments Chant, Guitare, Clavier
Années actives depuis 2001 -
Labels Rough Trade Records, Parlophone, PIAS
Baxter Dury en 2012.

Baxter Dury est un musicien et chanteur britannique, né le à Wingrave, un village du Buckinghamshire au Royaume-Uni.

Fils d'Ian Dury, le chanteur du groupe Ian Dury and the Blockheads (également connu pour être l'auteur de la célèbre maxime Sex, Drugs & Rock 'n' roll), il se fait connaître avec l'album Happy Soup en 2011, suivi de It's a pleasure en 2014. En 2017, il sort l'album Prince of Tears[1]. Un nouvel album intitulé The Night Chancers est sorti en mars 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Baxter Dury grandit au sein d'une famille d'artistes, sa mère est peintre. Sa sœur est danseuse [2]. À l'âge de cinq ans, il apparaît sur la pochette d'album New Boots and Panties!! de son père Ian Dury. Ses parents se séparent quand il a treize ans.

Durant son adolescence, il est renvoyé de plusieurs collèges[3], notamment de l'institution King Alfred School à Hampstead pour avoir jeté des chaises par la fenêtre le premier jour[4], et passe tout son temps libre à jouer et écouter de la musique, plus spécialement de la soul et du jazz. En 1994, il perd sa mère des suites d'un cancer. Baxter Dury a eu un fils avec la petite-fille du réalisateur Zoltan Korda.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Après la mort de son père en , Baxter Dury compose les chansons de son premier album à Austin au Texas.

Durant l'été 2001, l'EP Oscar Brown sort au Royaume-Uni ; il est nommé Record of the Week par le magazine NME.

Len Parrot's Memorial Lift, le premier album, paraît en 2002 ; Baxter Dury s'est entouré de Geoff Barrow (membre de Portishead), et de l'ex- Pulp Richard Hawley pour sa réalisation.

En 2005, il sort l'album Floor Show.

En 2011, paraît son troisième album Happy Soup, une collection de chansons « balnéaires et psychédéliques » (dixit son auteur), produit par Craig Silvey entre Londres et Ibiza. La voix grave et nonchalante de Baxter Dury est souvent accompagnée par celle de l'Australienne Madelaine Hart, qui assure les chœurs. L'album est un succès et est nommé Album du mois de par le magazine Magic (revue pop moderne). Happy Soup est également l'un des albums préférés de Frank Black, chanteur des Pixies[5].

En 2012, il rencontre Pedro Almodovar, venu le voir à un de ses concerts[6],[7].

Après avoir signé un contrat avec la maison de disque PIAS, Baxter Dury sort en l'album It's a Pleasure. Cette fois-ci, il fait appel à la française Fabienne Débarre du groupe We Were Evergreen pour l'accompagner au chant[8].

Deux titres de Baxter Dury (dont Leak At The Disco qui est aussi utilisé dans la bande-annonce) sont par ailleurs entendus dans le film Métamorphoses de Christophe Honoré[9].

Fin , Baxter Dury publie le single Miami. En octobre, ce titre est remixé par Jarvis Cocker et Richard Barratt (aka DJ Parrot)[10].

L'album Prince of Tears sort le . Dans cet album, Baxter Dury retrouve la chanteuse Madelaine Hart et invite Rose Elinor Dougall sur la chanson Porcelain et Jason Williamson du groupe Sleaford Mods sur le titre Almond Milk.

En novembre 2019, il marque son retour avec la sortie du clip Slumlord et annonce un nouvel album The Night Chancers prévu pour 2020[11].

Discographie[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Album live[modifier | modifier le code]

Collaborations avec d'autres artistes[modifier | modifier le code]

En 2008, Baxter Dury produit, avec Craig Silvey, l'album Aucun mal ne vous sera fait d'Alister.

En 2011, il prête sa voix au groupe électronique Discodeine sur le morceau D-A.

En 2012, il participe à la compilation Yellow Submarine Resurfaces (Mojo Presents A Tribute To The Beatles Classic 1968 Soundtrack), avec le titre When I'm Sixty-Four.

En 2014, il apparaît dans le clip Glory Days de Carl Barât and The Jackals.

En 2015, il collabore avec Étienne de Crécy sur la chanson Family extraite de l'album Super Discount 3.

En 2016, il chante sur le titre Steer Clear du groupe punk Slaves.

En 2017, il prête sa voix au morceau Switches, extrait de l'album Mirapolis du musicien Rone.

En 2018, l'artiste s'entoure d'Étienne de Crécy et de Delilah Holliday sur l'album B.E.D., paru le 26 octobre.

En 2019, il prête sa voix au morceau Tastes good with the money, extrait de l'album Serfs up! du groupe Fat White Family.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « « Miami » : le retour meurtri de Baxter Dury », sur Nova (consulté le 29 juillet 2020).
  2. https://www.ouest-france.fr/europe/france/baxter-dury-le-dandy-pop-est-de-retour-2906536
  3. « Baxter Dury », sur AllMusic (consulté le 29 juillet 2020).
  4. (en) « Enduring dad: The truth about Ian Dury, by his son », Evening Standard,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2020).
  5. « Black Francis: soundtrack of my life », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2020).
  6. Ed Potton, « Baxter Dury on growing up around sex and drugs and rock’n’roll », The Times,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2020).
  7. « “Je ne voulais pas devenir David Hasselhoff” : les confessions mordantes de l’ami Baxter Dury - Magic RPM », sur Magic RPM, (consulté le 29 juillet 2020).
  8. Julien Broquet, « Baxter Dury : "Je ne sais pas chanter, alors je tente d'impressionner autrement" », sur Levif.be, FocusVif, (consulté le 29 juillet 2020).
  9. « Synchro - Cinéma - CINEMA », sur Warnermusicsoundsbetter.com (consulté le 29 juillet 2020).
  10. « Quand Jarvis Cocker revisite Baxter Dury », sur Nova (consulté le 29 juillet 2020).
  11. « Baxter Dury de retour sur disque et sur scène », sur OÜI FM (consulté le 29 juillet 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]