Bauta (Venise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bauta.
Femme à la Bautta - Alessandro Longhi

La bauta (ou bautta, « bahute » en français) est un costume typiquement vénitien, encore utilisé de nos jours lors du carnaval de Venise à titre de déguisement.

Description[modifier | modifier le code]

La bauta est constituée de plusieurs pièces : un capuchon de soie ou de dentelle avec un volant, l’ensemble recouvre le cou et la tête à l’exception du visage (la bautta qui donne son nom à l’ensemble)[1]; une cape noire (le tabarro), un tricorne noir et un masque de céruse blanc en carton bouilli (la larva ou le volto) d'un aspect particulier. Ce masque est en effet de forme quadrangulaire et la partie qui recouvre le bas du visage pointe nettement vers l'avant, ce qui offre assez d'espace pour permettre de boire et de manger sans avoir à le retirer. En outre, cette déformation modifie également la voix, ce qui augmente encore l'anonymat de celui qui porte le masque.

Histoire[modifier | modifier le code]

La bauta apparut à Venise à partir du XVIIIe siècle. Elle était portée indifféremment par les hommes et par les femmes. Très répandue pendant le carnaval, elle était aussi utilisée en dehors de cette période, lors de rencontres discrètes. Les peintres vénitiens, notamment Pietro Longhi, Francesco Guardi et Giandomenico Tiepolo, ont souvent représenté des personnages vêtus de la bauta.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Notes et références[modifier | modifier le code]