Bausch & Lomb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bausch & Lomb Optical)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bausch.

Bausch & Lomb
logo de Bausch & Lomb

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs John Jacob Bausch (en) et Henry LombVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social RochesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Ophtalmologie
Société mère Valeant PharmaceuticalsVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif Environ 12 000 (environ )Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.bausch.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d’affaires 1 510 000 000 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 200 000 000 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Bausch & Lomb est une entreprise américaine, leader mondial en ophtalmologie médicale et optique[1].

L'entreprise a été créée en 1853 par Henry Lomb et John Jacob Bausch, opticiens allemands émigrés aux États-Unis[2].

Fournisseur de l'US Navy de jumelles et télescopes, la société conçoit, à la demande du lieutenant John MacCready les lunettes de soleil Ray-Ban. Lomb et Baush finissent par développer le verre RB3, qui filtre les rayons UV et infrarouges. Baptisé initialement Antiglare, ce verre est breveté plus tard sous le nom de Ray-Ban (bannir les rayons)[3].

Elle fut aussi un fabricant d'objectifs photographiques et de microscopes réputés. Cette dernière branche a été absorbée à la fin du XXe siècle par Leica Microsystems.

L'entreprise vend la marque Ray-Ban à Luxottica, en 1999[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bausch & Lomb », sur www.monconceptsante (consulté le 23 mai 2017)
  2. « Présentation de Bausch & Lomb », sur www.bausch.fr (consulté le 23 mai 2017)
  3. « Ray Ban », Pure Trend,‎ (lire en ligne)
  4. « Ray-Ban : L'histoire des lunettes de soleil que les stars préfèrent », meltyStyle,‎ (lire en ligne)