Bauhaus et ses sites à Weimar, Dessau et Bernau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bauhaus et ses sites à Weimar, Dessau et Bernau *
Image illustrative de l’article Bauhaus et ses sites à Weimar, Dessau et Bernau
Le bâtiment du Bauhaus à Dessau en 2015.
Coordonnées 50° 58′ 29,2″ nord, 11° 19′ 46,2″ est
Pays Allemagne
Type Culturel
Critères (ii)(iv)(vi)
Superficie 8,16 ha
Zone tampon 59,26 ha
Numéro
d’identification
729bis
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1996 (20e session)
Année d’extension 2017 (41e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le Bauhaus et ses sites à Weimar, Dessau et Bernau sont un bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

En 1996, l'UNESCO inscrit cinq premiers bâtiments, représentatifs du style Bauhaus et édifiés sous la direction de Walter Gropius : l'ancienne école d'art, l'école d'arts appliqués et la Haus am Horn à Weimar ainsi que le bâtiment du Bauhaus et les maisons de maîtres à Dessau. En 2017, le bien est étendu aux maisons avec accès aux balcons à Dessau et l'école de la confédération syndicale ADGB à Bernau bei Berlin, construites par le successeur de Gropius Hannes Meyer[1],[2].

Le bien constitue, avec la ville blanche de Tel Aviv, l'un des deux ensembles Bauhaus inscrits au patrimoine mondial.

Weimar[modifier | modifier le code]

Écoles d'art[modifier | modifier le code]

En 1919, le « Bauhaus d'État » est créé en réunissant l'ancienne école d'art et l'école d'arts appliqués de Weimar. C'est là que naît le mouvement architectural Bauhaus. Si les deux monuments sont édifiés dans un style Jugendstil, ils sont inscrits au patrimoine mondial en 1996 pour avoir vu la naissance de l'école Bauhaus[3].

L'ancienne école d'art de Weimar est construite entre 1904 et 1911 par Henry Van de Velde, directeur de l'école[3]. L'école est endommagée par la Seconde Guerre mondiale et donc en partie restaurée en 1945-46 puis dans les années 1970 et 1980[3]. Entièrement rénovée en 1999, il s'agit aujourd'hui du bâtiment principal de la Bauhaus-Universität Weimar (de)[4].

L'école d'arts appliqués (ou bâtiment Van de Velde) est un bâtiment en angle construit entre 1905 et 1906 par Van de Velde[3],[5]. Elle est ornée de peintures et sculptures murales d'Oskar Schlemmer de 1933. Elle subit des travaux de réparation après guerre puis est rénovée dans les années 1970 et 1980[3]. Elle accueille la faculté d'art et de design de l'université[5].

Haus am Horn[modifier | modifier le code]

La maison am Horn.

La Haus am Horn est une maison cubique construite en 1923 d'après les plans de Georg Muche. Son mobilier est l'œuvre de Marcel Breuer[3]. La maison de 140 m2 est réalisée pour la première exposition du Bauhaus de 1923[6]. Elle est conçue pour devenir l'exemple typique d'une maison familiale du mouvement Bauhaus[7].

La maison se voit flanquée d'annexes en 1925 (véranda, maison de gardien, dépendances). L'intérieur est restauré entre 1971 et 1973 lorsqu'elle redevient une habitation[3]. Constituant l'unique exemple d'architecture Bauhaus ayant survécu dans la ville de Weimar, elle est inscrite au patrimoine mondial en 1996[3],[7]. Après une rénovation, elle est ouverte au public en 2019 pour les 100 ans du Bauhaus[6].

Dessau[modifier | modifier le code]

Bâtiment du Bauhaus[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du bâtiment du Bauhaus à Dessau.

En 1925, l'école du Bauhaus est contrainte par les conservateurs de quitter Weimar. Elle s'implante alors dans la ville sociale-démocrate et libérale de Dessau, en plein essor industriel[8]. Le directeur du Bauhaus Walter Gropius y entreprend la création d'un bâtiment pour accueillir l'école, financé par la municipalité[9]. Le bâtiment du Bauhaus de Dessau est construit entre 1925 et 1926[10]. L'école devient un réel établissement d'enseignement accueillant professeurs et étudiants au sein de la Bauhaus - School of Design. Elle prend alors un tournant davantage industriel[11]. En septembre 1932 le Parti nazi fait fermer l'école, qui se réfugie à Berlin pendant quelques mois avant de fermer définitivement[9],[11].

Le bâtiment du Bauhaus est composé de trois ailes sous forme de cubes asymétriques : les logements des étudiants sont inclus dans l'aile de cinq étages (à l'est), l'aile de trois étages aux murs de verre (au nord) abrite les ateliers techniques et l'autre aile de trois étages accueille les ateliers d'artistes. Les deux blocs de trois étages sont reliés par un pont où se trouvent les bureaux de l'administration de l'école. Enfin, un dernier bloc d'un étage, comprenant l'auditorium et la cantine, relie les ateliers techniques à l'aile de cinq étages[3],[9]. Typique du style Bauhaus, l'ensemble comprend une structure en béton armé, de nombreux vitrages et un toit-terrasse couvert d'asphalte[9].

Bombardé durant la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment du Bauhaus à Dessau n'est que partiellement reconstruit durant l'après-guerre. Il est inscrit comme monument historique en 1972[9]. De grands travaux de restauration sont entrepris en 1976. Depuis 1994, le bâtiment est géré par la Bauhaus Dessau Foundation[1]. La rénovation du bâtiment se poursuit après son inscription au patrimoine mondiale en 1996[9]. Depuis septembre 2019, le campus accueille le musée du Bauhaus de Dessau qui comprend 49 000 pièces (soit la deuxième collection Bauhaus au monde)[10],[12].

Maisons de maîtres[modifier | modifier le code]

Les maisons des maîtres (en allemand : Meisterhäuser) sont situées à quelques minutes à pieds du bâtiment du Bauhaus[13], au sein d'une pinède[8]. Elles sont construites pour accueillir les professeurs (« maîtres ») de l'école[13]. Les maisons blanches de trois étages[13] comprennent deux logements[3] et sont composées de structures cubiques imbriquées[14].

Trois doubles maisons originales ont échappé aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale : celle de Lyonel Feininger et László Moholy-Nagy, celle de Georg Muche et Oskar Schlemmer et celle de Vassily Kandinsky et Paul Klee[13]. Le mobilier intérieur est réalisé dans les ateliers du Bauhaus[3]. L'ensemble est rénové en 1992[14]. En 2014, la maison du directeur, la maison Moholy-Nagy et un kiosque de Ludwig Mies van der Rohe (1932), détruits durant la guerre, sont reconstruits par l'architecte Bruno Fioretti Marquez qui s'inspire des plans de Gropius[14],[15].

Maisons avec accès aux balcons[modifier | modifier le code]

Une maison avec accès aux balcons.

Les maisons avec accès aux balcons (en allemand : Laubenganghäuser) font partie d'une deuxième phase du Bauhaus impulsée par Hannes Meyer, successeur de Walter Gropius, qui met l'accent sur la fonctionnalité et la maîtrise des coûts. Elles sont construites par Meyer au sud-ouest de Dessau en 1930. Il s'agit de cinq maisons de trois étages en briques rouges, comprenant chacune 18 appartements d'une superficie de 47 m2[7].

Les maisons sont classées monument historique par le land de Saxe-Anhalt en 1994. Peu endommagées par la Seconde Guerre mondiale, elles sont rénovées à la fin des années 1990. Elles sont inscrites au patrimoine mondial en 2017, lors de l'extension du bien aux monuments de deuxième génération du Bauhaus[7].

École de la confédération syndicale ADGB à Bernau[modifier | modifier le code]

En 1927, le Bauhaus remporte un concours pour construire une école formant des syndicalistes. L'école de la confédération syndicale ADGB est construite par Hannes Meyer et Hans Wittwer (en) entre 1928 et 1930 dans un bois au nord-est de Bernau près de Berlin. Outre l'école, le site comprend cinq dortoirs, les résidences des professeurs et un abri pour transformateur. Tous les bâtiments sont en briques jaunes[7].

L'école est agrandie dans les années 1950 par l'architecte Georg Waterstradt, sans remettre en cause l'équilibre de l'ensemble. Bien qu'elle soit classée en 1977, d'autres extensions ont lieu. Elle est finalement reconnue comme monument historique par le land de Brandebourg en 1991 et des travaux sont entrepris entre 2002 et 2008 pour la réaménager partiellement selon les plans originaux. L'école rejoint la liste du patrimoine mondial lors de l'extension du périmètre du bien de 2017[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bauhaus et ses sites à Weimar, Dessau et Bernau », sur whc.unesco.org (consulté le 2 septembre 2019).
  2. « Le Comité du patrimoine mondial approuve l’inscription de trois nouveaux sites et deux extensions », sur whc.unesco.org, (consulté le 2 septembre 2019).
  3. a b c d e f g h i j et k « Évaluation de l'organisation consultative (ICOMOS): Le Bauhaus et ses sites à Weimar et Dessau », sur whc.unesco.org, (consulté le 2 septembre 2019).
  4. (en) « The Main Building », sur uni-weimar.de (consulté le 2 septembre 2019).
  5. a et b (en) « The Small Van-de-Velde-Building », sur uni-weimar.de (consulté le 2 septembre 2019).
  6. a et b Thomas Wieder, « A Weimar, retour aux fondations du Bauhaus », sur lemonde.fr, (consulté le 3 septembre 2019).
  7. a b c d e et f « Évaluation de l'organisation consultative (ICOMOS): Le Bauhaus et ses sites », sur whc.unesco.org, (consulté le 2 septembre 2019).
  8. a et b Xavier de Jarcy, « Balade à Dessau parmi les sites du Bauhaus classés à l'Unesco », sur telerama.fr, (consulté le 2 septembre 2019).
  9. a b c d e et f (en) Alyn Griffiths, « Walter Gropius designed school in Dessau to reflect the Bauhaus values », sur dezeen.com, (consulté le 2 septembre 2019).
  10. a et b (en) Chris Moss, « 100 years of Bauhaus: Berlin and beyond », sur theguardian.com, (consulté le 2 septembre 2019).
  11. a et b Maaike Schwering, « Le Bauhaus à Dessau : l'âge d'or du mouvement », sur weekend.levif.be, (consulté le 2 septembre 2019).
  12. (en) « Bauhaus Museum Dessau 2019 », sur bauhaus-dessau.de (consulté le 2 septembre 2019).
  13. a b c et d Hervé Gauville, « Le Bauhaus à Dessau. Maisons de maîtres. », sur liberation.fr, (consulté le 2 septembre 2019).
  14. a b et c (en) « Masters’ Houses by Walter Gropius (1925–26) », sur bauhaus-dessau.de (consulté le 2 septembre 2019).
  15. (en) Alyn Griffiths, « Bauhaus Masters' Houses reinterpreted by Bruno Fioretti Marquez », sur dezeen.com, (consulté le 2 septembre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]