Équipes disparues de l'Arena Football League

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'histoire de l'Arena Football League regorge d'équipes qui n'ont joué qu'une saison ou deux avant de disparaître. Quelque soient les raisons de ces disparitions (cause généralement financière), ces équipes font partie de histoire de la ligue. La présente page décrit l'histoire des équipes disparues de l'AFL.

Équipes n'ayant disputé qu'un seul match[modifier | modifier le code]

Politicians de Chicago (1986)[modifier | modifier le code]

Les Politicians de Chicago étaient une équipe de football américain en salle formée en 1986 par le fondateur de l'Arena Football League, Jim Foster, pour jouer un premier « jeu test » à Rockford dans l'Illinois, au Metro Center. Ils ont été vaincus par les Metros de Rockford sur le score de 30 à 18[1].

Le test-match fut un succès et l'AFL a commencé ses opérations au printemps suivant.

Metros de Rockford (1986)[modifier | modifier le code]

Le Metros de Rockford sont une équipe de football américain en salle de l'Arena Football League. Elle est créée par Jim Foster, le fondateur de l'AFL, pour jouer un « match test » à Rockford, en Illinois, au printemps de 1986 au Metro Center. L'équipe a été nommée d'après le Metro Center lui-même. Les joueurs ont été pris à partir de différentes ligues semi-professionnelles de la région ou de joueurs qui venaient de terminer leur dernière année de football collégial. Ils ont battu les Politicians de Chicago sur le score de 30 à 18. Le test a été un succès, et l'Arena Football League a commencé ses opération au printemps suivant[1].

Vise de Miami (1987)[modifier | modifier le code]

Le Vise de Miami était une équipe de football américain en salle formée par le fondateur de l'Arena Football League (AFL), Jim Foster, dans le but de disputer un "match de démonstration" le 27 février 1987 au Rosemont Horizon contre les Bruisers de Chicago. Eddie Phillips, de Chicago, a inscrit trois touchdowns, dont un à la dernière minute, mais les Bruisers se sont inclinés devant le Vise par un score de 33-30. Aujourd'hui, ce match est connu sous le nom de «showcase game», car il jouissait d'un prestige bien supérieur à celui du jeu test original de 1986 opposant les Metros de Rockford et les Politicians de Chicago.

C'était le seul match jamais joué par Vise (dont le nom s'inspirait de la série télévisée Miami Vice), et Miami n'a pas eu d'équipe dans l'AFL avant 1993. Les Vise n'étaient même pas une équipe basée en Floride. Tout d'abord, ils ont été créés à partir de l'imagination de Foster et se composaient principalement d'anciens joueurs d'université situés dans le Midwest. À l'époque, les joueurs étaient tenus au secret afin que les fans croient que l'équipe se trouvait à Miami. Le commissaire actuel de la Ligue Arena, Jerry B. Kurz, a dirigé les Metros et Ray Jauch, le Vise[2].

Équipes n'ayant disputé qu'une seule saison[modifier | modifier le code]

Cobras de Los Angeles (1988)[modifier | modifier le code]

Les Cobras de Los Angeles étaient une équipe de football américain en salle basée à Los Angeles, en Californie, qui a joué une saison (1988) dans l'Arena Football League.

Le 16 mars 1988, il a été annoncé que l'équipe serait surnommée les Cobras, de même que l'introduction de l'entraîneur-chef Ray Willsey[3]. Les Cobras ont disputé leurs matchs à domicile à la Los Angeles Sports Arena, qu’ils ont partagé avec les Clippers de Los Angeles de la National Basketball Association. Le logo de l'équipe consistait en un "LA" imbriqué dans lequel le montant gauche du "A" était formé par la tête à capuche et le "cou" d'un cobra.

Malgré une formation qui incluait l'ancien wide receiver de la NFL, Cliff Branch, le quarterback de l'UCLA Matt Stevens[4] et le futur membre du Hall of Fame de l'AFL, Gary Mullen[5], Los Angeles a attiré une foule désolante: seulement 7 507 par match, deuxième pire dans la Ligue Américaine[6]. Les Cobras ont perdu en demi-finale des playoffs contre les Bruisers de Chicago, 29-16[7], ce qui s’est avéré être leur dernier match de tous les temps lorsque les Cobras se sont repliés après la saison 1988[8].

Knights de New York (1988)[modifier | modifier le code]

Les Knights de New York étaient une équipe de l'Arena Football League (AFL) basée à New York. Ils ont joué dans la ligue pendant une saison, en 1988. Ils disputaient leurs matchs à domicile au Madison Square Garden. Après avoir obtenu un bilan de 2-10 au total à leur seule saison, l’équipe a cessé ses activités. La ligue a ensuite passé plusieurs années avant de tenter de réintégrer le plus grand marché des médias du pays avec les New York City Hawks.

Les Knights sont devenus une équipe d'expansion de l'AFL en 1988[9]. L'équipe a annoncé que Jim Valek serait le premier entraîneur de l'histoire de la franchise[9]. L’équipe comptait quelques joueurs de l’équipe de remplacement des Giants de New York en 1987, dont le quarterback Jim Crocicchia et son premier receveur Edwin Lovelady, mais son désir envers les fans a été mis en doute avant que l’équipe ne commence à jouer[10]. Les Knights ont remporté leur premier match dans l'histoire de la franchise, 60-52 contre les Cobras de Los Angeles[9]. Lors du match d'ouverture des Knights, la bagarre a éclaté dans les gradins et des objets ont été jetés sur le terrain[11]. Après avoir remporté le premier match de la saison, les Knights ont perdu 4 matchs consécutifs avant de revenir à la maison devant un public plus restreint, perdant 22 à 36 contre les Cobras[12]. Les Knights perdraient 8 matchs consécutifs s'est retirée après une saison décevante[13],[14].

Steamrollers de la Nouvelle-Angleterre (1988)[modifier | modifier le code]

Les Steamrollers de la Nouvelle-Angleterre étaient une équipe de l'AFL basée à Providence, dans Rhode Island. L'équipe a joué lors de la saison 1988. Les Steamrollers ont été l’une des quatre équipes à avoir rejoint l’AFL en 1988 qui, avec les Knights de New York et les Cobras de Los Angeles, se sont éteintes après la saison[15].

Ils ont disputé leurs matchs à domicile au Providence Civic Center. Ils ont été la première équipe de football professionnel à jouer à Providence depuis le Steam Roller de Providence en 1933 et la première franchise de sport professionnel qui ne joue pas dans les ligues mineures de la ville depuis les Steamrollers de Providence de la NBA en 1949[16].

L'entraîneur des Steamrollers était Babe Parilli, l'ancien quarterback des Boston Patriots[17].

Force de San Antonio (1992)[modifier | modifier le code]

La Force de San Antonio était une équipe de football américain en salle basée à San Antonio, au Texas. L’équipe était membre de l'Arena Football League et n’a concouru que pour la saison 1992. Le propriétaire de la Force était Red McCombs. Les couleurs des équipes étaient le noir, le rouge et l'argent.

Ils ont disputé leurs matchs à domicile à la HemisFair Arena[18], alors domicile des Spurs de San Antonio. Ils établissent deux records de futilité, devenant la première équipe de football en salle à ne pas marquer dans un match, s'inclinant face aux Predators d'Orlando 50-0 le 13 juin 1992[19], et battant le record en matière de pourcentage de field goals réussis dans une saison, 11,8% (4-34), avec trois kickers différents[20]. L’équipe a cessé ses activités à l’achèvement de la saison, affirmant qu’il n’y avait pas suffisamment de dates disponibles au HemisFair Arena ou à l’Alamodome pour que l’équipe puisse accueillir les matchs[21]. Marc Reich a tenté d'amener l'équipe à Hartford, dans le Connecticut, mais n'a pas réussi à convaincre la ville d'acheter les droits de la Force. Le football Arena est revenu à San Antonio en 2012 lorsque la franchise Tulsa Talons a été transférée au Alamodome[22].

Cavalry de Fort Worth (1994)[modifier | modifier le code]

La Cavalry de Fort Worth était une équipe de l'Arena Football League qui a opéré pendant une saison unique, en 1994, dans la Conférence Nationale. La ligue n'a pas voulu abandonner l'idée d'une franchise dans le marché important des médias Dallas / Fort Worth Metroplex, après la disparition des Texans de Dallas (1990-1993), et a accordé une nouvelle franchise à un groupe d'actionnaires à Fort Worth[23]. L’équipe appartenait à Peter "Woody" Kern[23] et était dirigée par l’entraîneur-chef Michael Trigg[24]. L’équipe a connu des difficultés avec la vente de billets et des problèmes financiers l’ont amenée à s'arrêter après la saison 1994[25].

Fighting Pike du Minnesota (1996)[modifier | modifier le code]

Le Fighting Pike du Minnesota était une équipe de football américain en salle basée à Minneapolis, dans le Minnesota. Ils ont rejoint l’Arena Football League (AFL) en 1996 en tant qu’équipe d’expansion. Le Fighting Pike a été la première tentative d'une équipe de football en salle dans l'État du Minnesota. Tom Scallen en était le propriétaire. Ils ont joué au Target Center de Minneapolis. Les couleurs de l'équipe étaient vert et or[26].

Vipers de l'Alabama (2010)[modifier | modifier le code]

Alabama vipers
Logo des Vipers.

Les Vipers de l’Alabama étaient une équipe professionnelle de football américain en salle de l’Arena Football League (AFL). Pendant la majeure partie de leur histoire, les Vipers ont été les Vipers de Tennessee Valley dans la défunte ligue Af2, la ligue mineure de l'AFL, où ils avaient remporté la ArenaCup IX en 2008[27]. Ils ont disputé leur match à domicile au Von Braun Center à Huntsville en Alabama. Dean Cokinos les a entraînés[28].

L’équipe s’est installée à Gwinnett County, en Géorgie, pour la saison 2011 et est devenue la Force de la Géorgie[29].

Battle Wings de Bossier-Shreveport (2010)[modifier | modifier le code]

Logo des Battle Wings.

Les Battle Wings de Bossier – Shreveport étaient une équipe de l'Arena Football League basée à Bossier City, en Louisiane. Ils ont joué au CenturyTel Center de Bossier City et ont pris leur nom de la région métropolitaine constituée de Bossier City et de la ville voisine de Shreveport, dans le corridor Ark-La-Tex. Jouant dans le défunte Af2 depuis sa création en 2001 jusqu’au pliage de la ligue en 2009 (appelé Bossier City Battle Wings de 2001 à 2003), l’équipe a connu ses meilleures saisons en 2002, 2007, 2008 et 2009 après avoir remporté des titres de division les deux dernières années[30]. C’est aussi la seule saison où l’équipe a eu plus de victoires que de défaites. En 2007, les Battle Wings ont remporté leur première participation aux séries éliminatoires, battant les Arkansas Twisters et les Rio Grande Valley Dorados avant d’être battus par le futur champion de la l'ArenaCup, les Talons de Tulsa[30]. Après la saison 2010, leur seule en AFL, l'équipe s'est installée à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, pour la saison 2011 de la Ligue AFL et est devenue la relève du VooDoo de la Nouvelle-Orléans[31].

Yard Dawgz d'Oklahoma City (2010)[modifier | modifier le code]

Les Yard Dawgz d'Oklahoma City étaient une équipe de football américain en salle qui a débuté en 2004 en tant qu’équipe d’expansion de la ligue mineure Af2 de l'Arena Football League avant de devenir membre de l’AFL en 2010. Ancien locataire du Ford Center de 2004 à 2008, les Yard Dawgz ont été forcés de quitter le salle quand le Thunder d'Oklahoma City de la NBA est arrivé en ville en 2009. Ils ont joué de l'autre côté de la rue au Cox Convention Center. En 2010, lors de la renaissance de l'AFL, suite à la faillite de 2009, Oklahoma City a décidé de rejoindre la nouvelle ligue[32], l'Af2 étant dissoute[33]. Le 25 octobre 2010, le propriétaire de Yard Dawgz, Phil Miller, a annoncé qu'il avait décidé de ne pas jouer dans l'Arena Football League pour la saison 2011[34].

Outlaws de Las Vegas (2015)[modifier | modifier le code]

Logo des Outlaws.

Les Outlaws de Las Vegas étaient une équipe professionnelle de l'Arena Football League (AFL) basée à Las Vegas, dans le Nevada. Ils ont joué dans la division ouest de la conférence nationale de l'AFL en 2015. La franchise appartenait à Vince Neil, chanteur de Mötley Crüe et ancien propriétaire minoritaire des Sharks de Jacksonville[35]. Le 11 septembre 2014, il a été annoncé qu'Aaron Garcia serait le premier entraîneur-chef de l'équipe[36].

Il s’agit de la troisième et dernière tentative de franchise AFL à Las Vegas depuis que deux équipes y ont joué brièvement[37]. Le Sting de Las Vegas de 1994 à 1995, avant de s’installer à Anaheim et de devenir les Gladiators d’Anaheim et les Gladiators de Las Vegas de 2003 à 2007 avant de déménager à Cleveland[38]. Neil est approuvé par la ligue pour la franchise le 17 juin 2014[39]. Selon des rapports d'ESPN, il demande que son équipe soit nommée Las Vegas Outlaws, à ne pas confondre avec l'ancienne franchise XFL de 2001 du même nom[39]. Ce souhait est exaucé le 22 août 2014, lorsque l'annonce officielle est faite que l'équipe s'appellera effectivement les Outlaws[40].

Après des rumeurs initiales selon lesquelles l’équipe jouerait à la MGM Grand Garden Arena, l’équipe joue en fait au Thomas & Mack Center sur le campus de UNLV, l’ancien domicile des Sting et des Gladiators[41].

Équipes n'ayant disputé que deux saisons[modifier | modifier le code]

Night de La Nouvelle Orléans (1991-1992)[modifier | modifier le code]

La Night de La Nouvelle-Orléans était une équipe de l'Arena Football League (AFL) qui a participé aux saisons AFL 1991 et 1992 et était basée à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane. L'équipe a été officiellement annoncée lors d'une conférence de presse le 18 mars 1991[42]. Le 9 avril, le nom Night a été dévoilé, de même que Eddie Khayat, ancien entraîneur-chef des Kats de Nashville, en tant qu'entraîneur-chef[42].

La Night a disputé ses matchs à domicile à l'intérieur du gigantesque Louisiana Superdome, qui abrite également les Saints de La Nouvelle-Orléans de la NFL, qui a évidemment dû être considérablement modifiés pour réduire la surface de jeu à une taille adaptée au football de l'aréna et permettre aux supporters de s'asseoir. Le Superdome a utilisé sa configuration de basket-ball, précédemment utilisée pour l’équipe de la NBA Jazz de la Nouvelle-Orléans et pour certains matchs de basket-ball collégiaux et de tournois spéciaux, pour le football en arène. En utilisant cette configuration, le dôme avait toujours une capacité de 30 000 personnes. De plus, durant la saison 1992, la franchise a utilisé un immense rideau bleu pour fermer le reste du dôme inutilisé, afin de lui donner une impression d'arène plus petite. Les couleurs de l’équipe étaient bleu nuit, orange coucher de soleil et blanc clair de lune. La nuit portait les uniformes conçus par Zubaz utilisés lors de la saison 1991[43].

Rockers de Cincinnati (1992-1993)[modifier | modifier le code]

Logo des Rockers.

Les Rockers de Cincinnati étaient une équipe professionnelle de football américain en salle basée à Cincinnati, dans l’Ohio. Ils ont commencé à jouer en 1992 en tant qu'équipe d'expansion dans l'Arena Football League et ont participé à la saison 1993 avant de suspendre leurs opérations en raison d'une faible participation. Les Rockers ont disputé leurs matchs à domicile au Riverfront Coliseum.

Les Rockers ont été annoncés en 1991 lorsque le propriétaire de restaurants à succès, Ted Gregory, s'est vu accorder l'expansion la ligue. En tant que l'une des quatre équipes d'expansion pour 1992, les Rockers ont vendu 5 700 abonnements saisonniers[44]. Mené par Art Schlichter[45], qui avait signé un contrat d'un an pour un montant de 40 000 $[46], les Rockers ont terminé leur première saison dans la ligue avec une étonnante fiche de 7-3, mais ont perdu au premier tour des playoffs 41-36 contre Storm de Tampa Bay[47].

L'équipe a cessé ses activités après une saison 2 à 10 en 1993[48]. L'assistance de l'équipe a chuté de près de 50%, ce qui a conduit Tom Gregory à quitter l'AFL pour la saison 1994[49]. Gregory a tenté de trouver d'autres sponsors pour relancer l'équipe en 1995[49], mais il a plutôt vendu la franchise au Hartford Sports & Entertainment Group, qui l'a transférée à Hartford, dans le Connecticut, et est devenu connu sous le nom de Coyotes du Connecticut[50].

Coyotes du Connecticut (1995-1996)[modifier | modifier le code]

Les Coyotes du Connecticut étaient une équipe professionnelle de football américain en salle basée à Hartford, dans le Connecticut. Les Coyotes ont joué dans la division est de la conférence nationale dans l'Arena Football League.

Le 22 juin 1994, l'Arena Football League octroie une franchise d'expansion à l'état du Connecticut et choisit le nom de "Coyotes" en octobre de la même année[51]. Après une première saison difficile, dans laquelle les Coyotes ont terminé 1-11[52], le président de l'équipe, Robert B. Dixon, annonce que l'équipe est à vendre[53]. Le 26 octobre 1995, l'autorité de développement du Connecticut vend les Coyotes à Ben Morris et à Scott Gerard au prix de 750 000 $[54]. Morris n'a pas tardé à embaucher Lary Kuharich pour devenir le deuxième entraîneur de l'histoire des Coyotes[55].

Cependant, un record épouvantable de seulement 3 victoires en 26 matchs en 2 saisons[56] a entraîné la dissolution de l'équipe après la saison 1996, après que Morris ait échoué dans la vente la franchise au Madison Square Garden[57].

La ville de Hartford recevra une autre équipe en 1999, lorsque les Hawks de New York City deviennent les Seawolves de la Nouvelle-Angleterre. Cependant, le mandat de cette équipe dans la ville sera également de courte durée, car l'équipe déménage à Toronto après la saison 2000.

Un détail à noter à propos des Coyotes est qu’ils seront peut-être la seule équipe de l’histoire du football américain à porter un casque tricolore, comme ce fut le cas pendant une saison en 1996[58].

Stampede de Saint-Louis (1995-1996)[modifier | modifier le code]

Le Stampede de Saint-Louis était une équipe de football américain en salle basée à Saint-Louis, dans le Missouri. L'équipe était membre de la Division Centrale de la Conférence Américaine, dans l'Arena Football League (AFL). Le Stampede a concouru dans les saisons 1995 et 1996, disputant ses matchs à domicile au Kiel Center (renommé depuis Enterprise Centre), qui abrite également les Blues de St. Louis de la Ligue Nationale de Hockey.

Earle Bruce a entraîné les Stampede au cours de la saison 1995 et des 4 premiers matchs de la saison 1996, avant qu'il n'annonce sa démission pour passer plus de temps avec sa famille[59]. Le Stampede s'est qualifié pour les séries éliminatoires au cours des deux saisons de son existence, mais s'est effondré après l'achèvement de sa deuxième saison en 1996. Après avoir atteint les séries éliminatoires les deux saisons, ils ont marqué 49 points en deux matchs de première tour. Cependant, ils ont perdu les deux[60]

Vigilantes de Dallas (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Les Vigilantes de Dallas étaient une équipe professionnelle de football américain en salle de l'Arena Football League (AFL) basée à Dallas, au Texas. Comme son prédécesseur de l'AFL, les Desperados de Dallas, les Vigilantes ont joué à l'American Airlines Center[61]. Les Vigilantes et les Sharks de Jacksonville ont commencé à jouer dans la saison 2010, la première après la restructuration de la ligue. La franchise appartenait à Peter C. Kern[62], ancien propriétaire de Storm de Tampa Bay, et était gérée par Stephen Evans et Bo Kern.

Logo des Vigilantes.

Les Vigilantes ne portent pas le nom de la précédente équipe AFL de Dallas, les Desperados, en raison d'une situation de propriété unique avec l'ancienne équipe[63]. Bien que la nouvelle AFL soit propriétaire des anciens actifs des équipes AFL (d’où les noms des Rattlers de l'Arizona, Rush de Chicago, Gladiators de Cleveland, Predators d'Orlando, Storm de Tampa Bay et Blaze de l'Utah transférés à la nouvelle AF1)[64], Jerry Jones, l'ancien propriétaire des Desperados ( qui est également propriétaire des Cowboys de Dallas de la NFL) a conservé les droits de marque de l'équipe après sa cessation[65]. Jones avait basé la plupart des marques des Desperados sur celles des Cowboys, notamment pour les couleurs, l'utilisation marquée d'une étoile dans le logo et un logo Cowboys «Double Star» sur le devant du maillot des Desperados, ce qui conférait aux Cowboys et aux Desperados une image de marque très difficile à séparer. Ne voulant pas risquer des poursuites aussi compliquées et apparemment peu disposé à faire revivre la Cavalry de Fort Worth (une autre ancienne équipe des AFL qui a joué dans la région et qui appartenait aussi à Kern), les Vigilantes ont choisi un nouveau nom.

Le logo original des Vigilantes comprenait un crâne et des os croisés, le drapeau du Texas, un chapeau de cow-boy et des revolvers. Le logo a été supprimé pour 2011 et comprend uniquement le crâne et le chapeau de cowboy du logo original.

Les Vigilantes ont été écartés du calendrier de la saison 2012 sans aucune annonce de suspension ou de cessation des opérations de l'équipe, mais n'ont jamais été impliqués dans aucun aspect de la ligue par la suite et sont considérés comme disparus.

Équipes ayant disputé trois saisons ou plus[modifier | modifier le code]

Équipe Ville Années d'existence
Piranhas d'Anaheim

Sting de Las Vegas

Anaheim, Californie 1996-1997
Las Vegas, Nevada 1994-1995
Rattlers de l'Arizona Phoenix, Arizona 1992-présent[Note 1]
Wranglers d'Austin Austin, Texas 2004-2008[Note 2]
Destroyers de Columbus

Destroyers de Buffalo

Columbus, Ohio 2004-2008
Buffalo, New York 1993-2003
Cobras de la Caroline Raleigh, Caroline du Nord 2000-2004
Rage de Charlotte Charlotte, Caroline du Nord 1992-1996
Bruisers de Chicago Rosemont, Illinois 1987-1989
Rush de Chicago Rosemont, Illinois 2001-2013
Thunderbolts de Cleveland

Thunderbolts de Columbus

Richfield, Ohio 1992-1994
Columbus, Ohio 1991
Crush du Colorado Denver, Colorado 2003-2008
Desperados de Dallas Dallas, Texas 2003-2006
Texans de Dallas Dallas, Texas 1990-1993
Marauders du Massachusetts

Drive de Détroit

Worcester, Massachusetts 1994
Détroit, Michigan 1988-1993
Fury de Détroit Auburn Hills, Michigan 2001-2004
Dynamite de Denver Denver, Colorado 1987-1991
Bobcats de Floride


Attack de Sacramento

Hooters de Miami

Sunrise, Floride 1999-2001
West Palm Beach, Floride 1996-1998
Sacramento, Californie 1993-1995
Miami, Floride 1999-2001
Force de la Géorgie[Note 3]

Kats de Nashville[Note 4]

Duluth, Géorgie 2002-2008
Nashville, Tennessee 1997-2001
Rampage de Grand Rapids Grand Rapids, Michigan 1998-2009
Thunderbears de Houston

Terror du Texas

Houston, Texas 1998-2001
1996-1997
Firebirds de l'Indiana

Firebirds d'Albany

Indianapolis, Indiana 2001-2004
Albany, New York 1990-2000
Sharks de Jacksonville Jacksonville, Floride 2010-présent[Note 5]
Command de Kansas City

Brigade de Kansas City

Kansas City, Missouri 2001-2012
2006-2008
Avengers de Los Angeles Los Angeles, Californie 2000-2009
Kiss de Los Angeles Anaheim, Californie 2013-2016
Wranglers de l'Oklahoma

Forrest Dragons de Portland

Pharaohs de Memphis

Oklahoma City, Oklahoma 2000-2001
Portland, Oregon 1997-1999
Memphis, Tennessee 1995-1996
Mustangs de Milwaukee[Note 6] Milwaukee, Wisconsin 1994-2001
Mustangs de Milwaukee[Note 7]

Iron de Milwaukee

Milwaukee, Wisconsin 2011-2012
2009-2010
Kats de Nashville[Note 8] Nashville, Tennessee 2005-2007
Phantoms de Toronto

Seawolves de la Nouvelle-Angleterre

City Hawks de New York

Toronto, Ontario, Canada 2001-2002
Hartford, Connecticut 1999-2000
New York, NY 1997-1998
VooDoo de La Nouvelle-Orléans La Nouvelle-Orléans, Louisiane 2003-2015[Note 9]
Dragons de New York

Barnstormers de l'Iowa

Uniondale, New York 2001-2008
Des Moines, Iowa 1995-2000
Predators d'Orlando Orlando, Floride 2001-2016
Storm de Tampa Bay

Gladiators de Pittsburgh

Tampa, Floride 1991-2017
Pittsburgh, Pennsylvanie 1987-1990
Power de Pittsburgh Pittsburgh, Pennsylvanie, 2010-2014
Steel de Portland

Thunder de Portland

Portland, Oregon 2016
2014-2015
Talons de San Antonio

Talons de Tulsa

San Antonio, Texas 2012-2014
Tulsa, Oklahoma 2000-2011
SaberCats de San José San José, Californie 1995-2015
Shock de Spokane Spokane, Washington 2005-2015
Blaze de l'Utah Salt Lake City, Utah 2006-2013
Commandos de Washington Fairfax, Virginie 1987-1990

Notes et Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Rejoint l'Indoor Football League en 2007
  2. Passe la saison 2008 en Af2
  3. Première franchise à exister sous ce nom, une autre apparaît en 2011.
  4. La franchise déménage en Géorgie en 2001. Une nouvelle franchise sera créée sous le même nom en 2005.
  5. Évolue dans la National Arena League depuis 2017
  6. Une deuxième franchise portant le même nom existera en 2011 et 2012
  7. Le 27 janvier 2011, l’équipe prend le nom de Mustangs. Le nom Mustangs est choisi car il s’agissait du nom de la franchise originale qui existait de 1994 à 2001.
  8. La franchise des Nashville Kats est refondée en 2005, l'originale ayant déménagé en Géorgie en 2001.
  9. Forfait pour la saison 2006 en raison des dégâts occasionnés par l'ouragan Katrina.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Tim Capper, « ArenaFan Rewriting The History Books: Test Game Date Revealed To Be Wrong », sur arenafan.com, .
  2. (en) « Good Seats Still Available: 044: Arena Football League Founder Jim Foster - Part Two », sur goodseatsstillavailable.libsyn.com (consulté le 26 janvier 2019)
  3. (en-US) LONNIE WHITE, « Arena Football : Ray Willsey Will Coach L.A.'s Cobras », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019)
  4. (en-US) LONNIE WHITE, « Branch, Stevens Head Cobra Picks », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019)
  5. (en) « Hall of Fame », sur Arena Football League (consulté le 26 janvier 2019)
  6. (en-US) LONNIE WHITE, « L.A. Is a Tough Arena for Indoor Football : Cobras Are Still Making Some Gains Despite Competition for Sports Dollar », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019)
  7. « AFL Box Score: Los Angeles Cobras @ Chicago Bruisers (Jul 23, 1988) | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 26 janvier 2019)
  8. (en) Steve Hartman et Matt "Money" Smith, The Great Book of Los Angeles Sports Lists, Running Press, (ISBN 9780786748877, lire en ligne)
  9. a b et c (en-US) William N. Wallace, « Improvisation Lies at the Heart of Arena Football », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019)
  10. (en) « Any arena football fans here? - The Evening News - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 26 janvier 2019)
  11. (en) « In New York, arena football mirrors NHL. - Record-Journal - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 26 janvier 2019)
  12. (en-US) William N. Wallace, « Knights Lose, 36-22; Slip to Last Place », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019)
  13. (en-US) Tarik El-Bashir, « Arena Team Is Returning to the Garden », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019)
  14. (en) « Arena Football may be sacked. - The Bulletin - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 26 janvier 2019)
  15. (en) « Rob Ekno Interview », sur app.box.com (consulté le 26 janvier 2019)
  16. (en) « The Lost World of Providence Sports », sur Providence Monthly (consulté le 26 janvier 2019)
  17. (en-US) « Names in the News », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019)
  18. Richard Oliver, « Arena football may find home in S.A. », sur San Antonio Express-News, (consulté le 26 janvier 2019)
  19. Richard Oliver, « Force's 50-0 loss 20 years ago stands alone », sur San Antonio Express-News, (consulté le 26 janvier 2019)
  20. (en) « arena football league 184 records regular season individual records »
  21. (en) « FORCE.FOLDING Force will no longer be with San Antonio. | San Antonio Express-News Archive | expressnews.com », sur nl.newsbank.com (consulté le 26 janvier 2019)
  22. (en) « Tulsa Talons Moving To San Antonio », sur www.newson6.com (consulté le 26 janvier 2019)
  23. a et b (en-US) AC, « Fort Worth Cavalry, Arena Football League », sur Fun While It Lasted, (consulté le 26 janvier 2019)
  24. (en) « Mike Trigg Coaching Records on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 26 janvier 2019)
  25. (en-US) AC, « Fort Worth Cavalry, Arena Football League », sur Fun While It Lasted, (consulté le 26 janvier 2019)
  26. (en-US) AC, « 1996 Minnesota Fighting Pike • Fun While It Lasted », sur Fun While It Lasted, (consulté le 26 janvier 2019)
  27. « Tennessee Valley Vipers Team History | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 26 janvier 2019)
  28. (en-US) « Dean Cokinos returning to Huntsville as head coach of Alabama Hammers' football team », sur AL.com (consulté le 27 janvier 2019)
  29. (en-US) Bill Bryant et The Huntsville Times, « It's official: Vipers have left the building », sur AL.com (consulté le 26 janvier 2019)
  30. a et b « Bossier-Shreveport Battle Wings Team History | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 26 janvier 2019)
  31. (en) WorldAdmin WorldAdmin, « Battle Wings Leave For New Orleans », sur KTBS (consulté le 26 janvier 2019)
  32. (en) « New arena football league to include 16 teams », sur ESPN.com, (consulté le 27 janvier 2019)
  33. (en) « Arena Football League 1987–2008 », sur World News (consulté le 27 janvier 2019)
  34. (en-US) « Yard Dawgz won't play in OKC this year, but IFL will », sur NewsOK.com, (consulté le 27 janvier 2019)
  35. (en) Michael Gallucci, « Vince Neil's Arena Football Team Taken Over by League », sur Ultimate Classic Rock (consulté le 27 janvier 2019)
  36. (en-US) « Head coach Aaron Garcia of the Las Vegas Outlaws is introduced before... », sur Getty Images (consulté le 27 janvier 2019)
  37. (en-US) « Arena Football League tests Vegas waters for third time. », sur Las Vegas Review-Journal (consulté le 26 décembre 2018)
  38. (en) Robin Leach, « Strip Scribbles: Vince Neil’s arena football team expansion; Jeff Dunham’s $100,000 donation - Las Vegas Sun Newspaper », sur lasvegassun.com, (consulté le 26 décembre 2018)
  39. a et b (en) « Rock on! Crue's Neil to revive AFL in Vegas », sur ESPN.com, (consulté le 26 décembre 2018)
  40. « ArenaFan Originals - Las Vegas Outlaws To Join Arena Football League in 2015 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 26 décembre 2018)
  41. (en-US) Robby LeBlanc, « Las Vegas Outlaws Playing Tonight At Thomas & Mack », sur Welcome To Las Vegas News Blog (consulté le 26 décembre 2018)
  42. a et b (en-US) « New Orleans Night, Arena Football League », sur Fun While It Lasted, (consulté le 27 janvier 2019)
  43. (en) Daryl Karpinski Jr, « The Sports Lounge presents… REMEMBER THEM: New Orleans Night », sur Blog 4 Dat, (consulté le 27 janvier 2019)
  44. (en) « Couch playing Arena Football. - Harlan Daily Enterprise - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 31 décembre 2018)
  45. (en) « Rockers bail out Schlichter. - The Daily Sentinel - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 31 décembre 2018)
  46. (en) « Schlichter may end grid career. - Toledo Blade - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 31 décembre 2018)
  47. « Cincinnati Rockers Team History - 1992 | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 31 décembre 2018)
  48. (en) « Following in footsteps of defunct Rockers. - Cincinnati Enquirer », sur Cincinnati.com (consulté le 31 décembre 2018)
  49. a et b (en) « ROCKERS TO LEAVE ARENA FOOTBALL LEAGUE. - Dayton Daily News Archive Searchh Results », sur nl.newsbank.com (consulté le 31 décembre 2018)
  50. (en) « Arena grid team sold to Hellcats. - Record-Journal - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 31 décembre 2018)
  51. (en) By JEFF OTTERBEIN, « Hartford Familiar With Arena Football Flops - Hartford Courant », sur courant.com (consulté le 31 décembre 2018)
  52. (en) « 1995 Connecticut Coyotes Roster and Results on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 31 décembre 2018)
  53. (en-US) ROY HASTY; Courant Staff Writer, « OFF-SEASON OFFERS NO BREAK IN ACTION FOR COYOTES », sur courant.com (consulté le 31 décembre 2018)
  54. (en-US) TOMMY HINE and DOM AMORE; Courant Staff Writers, « GROUP BUYS COYOTES FROM STATE », sur courant.com (consulté le 31 décembre 2018)
  55. (en-US) DOM AMORE; Courant Staff Writer, « KUHARICH NAMED COYOTES COACH », sur courant.com (consulté le 31 décembre 2018)
  56. « Connecticut Coyotes Team History | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 31 décembre 2018)
  57. (en-US) JOHN ALTAVILLA; Courant Staff Writer, « COYOTES' RUN IN AFL ENDS », sur courant.com (consulté le 31 décembre 2018)
  58. « Arena Football League », sur nationalchamps.net (consulté le 31 décembre 2018)
  59. (en) « Earle Bruce resigns Arena Football post. - Toledo Blade - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le 27 janvier 2019)
  60. « St Louis Stampede Team History | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 27 janvier 2019)
  61. (en) « Dallas Vigilantes to bring arena football, intimidating logo to AAC », sur SportsDay, (consulté le 31 décembre 2018)
  62. (en) Scott Crisp, « Arena Football Set For Return To Dallas », sur NBC 5 Dallas-Fort Worth (consulté le 31 décembre 2018)
  63. Robert Wilonsky, « If Nothing Else, the AFL's Dallas Vigilantes Now Have the City's Most Interesting Logo », sur Dallas Observer, (consulté le 31 décembre 2018)
  64. « Press Releases: Court approves sale of AFL assets to AF1 (TBA Team press release) | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 31 décembre 2018)
  65. (en) Scott Crisp, « Arena Football Set For Return To Dallas », sur NBC 5 Dallas-Fort Worth (consulté le 27 janvier 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]