Battle (Angleterre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Battle.
Battle
Battle Sussex street.jpg
Géographie
Pays
Région
Comté cérémonial
Comté non-métropolitain
East Sussex (d)
District non métropolitain
Superficie
31,8 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
6 673 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
209,8 hab./km2 ()
Identité
Code postal
TN33Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
01424Voir et modifier les données sur Wikidata

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Sussex de l'Est

(Voir situation sur carte : Sussex de l'Est)
Point carte.svg

Battle est une petite ville et une paroisse civile du Sussex de l'Est, en Angleterre. Elle est située à 89 km au sud-sud-est de Londres et à 8 km au nord-ouest de la ville côtière d'Hastings, au cœur de la région boisée du Weald. Administrativement, elle relève du district de Rother. Au moment du recensement de 2011, elle comptait 6 673 habitants[1].

La localité accueille le site de la bataille d'Hastings, remportée par Guillaume le Conquérant sur Harold Godwinson en 1066.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye de Battle.

La bataille d'Hastings se déroule le sur la colline de Senlac et se solde par la victoire des Normands de Guillaume le Conquérant, qui devient roi d'Angleterre. Quelques années plus tard, en 1070, Guillaume entreprend la construction d'une abbaye sur le site de la bataille, prétendument à l'endroit même où son adversaire malheureux Harold Godwinson a trouvé la mort. La localité est attestée sous le nom de « La Batailge », référence directe à la bataille d'Hastings, dans le Domesday Book, compilé en 1086[2].

La construction de l'abbaye de Battle est achevée sous le règne de Guillaume le Roux, fils et successeur du Conquérant, en 1094. Elle est dédiée à Martin de Tours. Une ville se développe progressivement autour du monastère. L'église paroissiale de Battle, dédiée à la Vierge Marie, est fondée dans le premier quart du XIIe siècle par l'abbé Ralph et agrandie au cours des trois siècles suivants. C'est un monument classé de grade I depuis 1961[3].

L'abbaye cesse d'exister en 1538, en raison de la dissolution des monastères. Le roi Henri VIII offre ses bâtiments et les terres environnantes à l'un de ses courtisans, Anthony Browne (en), qui en fait un manoir. Le site de l'abbaye abrite depuis 1922 un internat privé, la Battle Abbey School.

La ville se spécialise dans la production de poudre noire à partir de la fin du XVIIe siècle. Un premier moulin dédié à cette industrie est fondé en 1676. Dans son récit de voyage A tour thro' the whole island of Great Britain (en) (1724-1727), Daniel Defoe décrit Battle comme « guère remarquable à présent, sinon comme productrice d'une excellente poudre noire, peut-être la meilleure d'Europe[4] ». Les activités de manufacture de poudre à Battle cessent en 1847[5].

Politique[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Sainte-Marie.

Le conseil municipal (town council) de Battle compte 17 membres, élus tous les quatre ans[6].

Pour les élections à la Chambre des communes, Battle dépend de la circonscription de Bexhill and Battle depuis 1983.

Pour les élections du Parlement européen, Battle dépend de la circonscription d'Angleterre du Sud-Est depuis 1999.

Transport[modifier | modifier le code]

Battle est située sur la route A21 (en) qui relie Londres et Hastings.

La gare de Battle, ouverte en 1852, se situe sur la Hastings Line qui relie Hastings à Tonbridge et, au-delà, à la gare londonienne de Charing Cross. Elle est desservie par le concessionnaire Southeastern.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Key Figures for 2011 Census: Key Statistics », sur Neighbourhood Statistics, Office for National Statistics (consulté le 6 octobre 2016).
  2. (en) A. D. Mills, « Battle », dans A Dictionary of British Place-Names, Oxford University Press, (ISBN 9780199609086), p. 46.
  3. (en) « The Parish Church of St Mary, Battle », sur British Listed Buildings (consulté le 6 octobre 2016).
  4. (en) « Letter 2, Part 2: Canterbury and Sussex » (consulté le 6 octobre 2016).
  5. (en) « Gunpowder », sur Battle-Abbey.co.uk (consulté le 6 octobre 2016).
  6. (en) « About Us », sur Battle Town Council (consulté le 6 octobre 2016).
  7. (en) « Twinning Association », sur Battle Town Council (consulté le 6 octobre 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]