Batterygate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Batterygate est une controverse sur l'utilisation par Apple des mises à jour logicielles pour ralentir les appareils Apple, afin de prolonger leur durée de vie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avec le constat que les iPhone 6, iPhone 6S, et iPhone SE s'arrêtaient inopinément alors qu'il restait environ 30 % de batterie, Apple déploya iOS 10.2.1 qui ralentit les performances des processeurs de ces smartphones. Les autres modèles d'iPhone n'étaient pas impactés par ce problème et n'étaient pas bridés.

En réponse à ce scandale, Apple publia une courte réponse expliquant la situation[2]. Le 28 décembre 2017, ils annoncent que le prix de remplacement de la batterie (hors garantie) passerait de 75 euros à 29 euros[3]. Il est à noter que le prix depuis ce scandale est remonté progressivement, passant de 29 euros à 55 euros minimum[4],[5].

Poursuites judiciaires[modifier | modifier le code]

On compte, en février 2018, pas moins d'une soixantaine de recours collectifs déposés contre Apple pour ce problème[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Apple ralentit les iPhone aux batteries vieillissantes », sur LExpansion.com, (consulté le 23 décembre 2019)
  2. Ulrich Rozier, « Apple s'excuse et propose un changement de batterie à 29 dollars », sur Frandroid, (consulté le 23 décembre 2019)
  3. « Apple lancera en 2018 un programme mondial de remplacement de batteries à 29 $ », sur iGeneration (consulté le 23 décembre 2019)
  4. « Remplacement de batterie d'iPhone : le tarif ne remontera pas complètement après le 31 décembre », sur iGeneration (consulté le 23 décembre 2019)
  5. « Apple augmente le prix du remplacement de la batterie hors garantie », sur iGeneration (consulté le 23 décembre 2019)
  6. « Batterie de l'iPhone : plus de 60 recours collectifs contre Apple », sur Consomac (consulté le 23 décembre 2019)

Article connexe[modifier | modifier le code]