Batlik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Batlik
Naissance (44 ans)
Noisy-le-Sec, (Île-de-France)
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Nouvelle scène française, Chanson française
Instruments guitare
Années actives Depuis 2002
Site officiel abrulepourpoint.com

Batlik, né à Noisy-le-Sec le [1],[2] est un auteur-compositeur-interprète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de la Seine-Saint-Denis[3], Batlik se met à composer en 2002 ses premiers morceaux en s'accompagnant à la guitare. Quelques mois plus tard, le jeune auteur-compositeur-interprète rencontre le multi-instrumentiste Jean Marc-Pelatan. Il commence à jouer dans les bars à Paris l'année suivante[2].

Le premier opus, Batlik, sort en autoproduction en 2004, sur le mode associatif.

Batlik joue pendant un an dans les bars parisiens, puis sort son second album Assis là en 2005.

Le troisième album, Juste à côté, sort en 2006 et est distribué nationalement par Musicast.

En 2007, Batlik fonde avec son manager Gilles Gelly le label À brûle pourpoint, qui rachète les droits des albums précédents[2].

Le quatrième album, Utilité, sort en 2007. Le batteur Sébastien Brun intègre la formation.

Label À brûle pourpoint[modifier | modifier le code]

Batlik auto-produit ses disques sur le label qu'il a créé : À brûle pourpoint[4]. Il refusera les propositions des labels Warner et Wagram[1],[2]. Le chanteur explique son choix par un besoin d'indépendance qui expose dans les chansons Le Nouveau Producteur[5] et L'Indépendant[6].

Style[modifier | modifier le code]

La musique de Batlik est à mi-chemin entre le folk et la chanson française. Les textes y occupent une place prépondérante et ont bien souvent une résonance politique. Il aborde des thèmes tels que l'incarcération, les inégalités sociales, la privatisation, le service d'action civique[7]...

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Biographie – Batlik », sur batlik.abrulepourpoint.com (consulté le 2 décembre 2016)
  2. a b c et d « Batlik : son actualité sur France Inter », sur France Inter (consulté le 2 décembre 2016)
  3. « Batlik scrute les entrailles des mauvais sentiments », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2016)
  4. « Batlik, l'artiste engagé qui fuit les maisons de disque », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2017)
  5. « LE NOUVEAU PRODUCTEUR – Batlik », sur batlik.abrulepourpoint.com (consulté le 2 décembre 2016)
  6. « L’INDEPENDANT – Batlik », sur batlik.abrulepourpoint.com (consulté le 2 décembre 2016)
  7. « Batlik, artisan de la chanson », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]