Batilly (Orne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Batilly.
Batilly
Image illustrative de l'article Batilly (Orne)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Magny-le-Désert
Intercommunalité Argentan Intercom
Commune Écouché-les-Vallées
Statut Commune déléguée
Maire délégué Gérard Viel
2014-2020
Code postal 61150
Code commune 61027
Démographie
Gentilé Batillais
Population 155 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 14″ nord, 0° 11′ 04″ ouest
Altitude Min. 141 m – Max. 234 m
Superficie 8,99 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Écouché-les-Vallées
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Batilly

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Batilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Batilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Batilly

Batilly est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle d'Écouché-les-Vallées.

Elle est peuplée de 155 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Batilly[1]
(comm. nouv. d'Écouché-les-Vallées)
La Courbe
(comm. nouv. d'Écouché-les-Vallées)
La Courbe
(comm. nouv. d'Écouché-les-Vallées)
Montgaroult
Ménil-Jean (comm. nouv. de Putanges-le-Lac),
Lougé-sur-Maire
Batilly[1]  (comm. nouv. d'Écouché-les-Vallées) Serans
(comm. nouv. d'Écouché-les-Vallées)
Lougé-sur-Maire Saint-Ouen-sur-Maire
(comm. nouv. d'Écouché-les-Vallées)
Sevrai

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sans doute du type Batilliacum attesté en 1350 pour Batilly-sur-Loire, il existe plusieurs autres Batilly. Il s'agit d'un nom de domaine gallo-romain en -acum, précédé d'un nom de personne roman non attesté *Batillius, dérivé du nom Battius d'après Albert Dauzat et Charles Rostaing[2] ou Batilius d'après René Lepelley[3].

Le gentilé est Batillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fusions[modifier | modifier le code]

En 1822, Batilly (197 habitants en 1821) absorbe Bernay (114 habitants, au nord-est) et Treize-Saints (128 habitants, au sud-est)[4]. Au nord du territoire, la partie de Mesnil-Glaise située sur la rive gauche de l'Orne est absorbée en 1839 (la rive droite étant englobée par Serans). Mesnil-Glaise comptait en tout 122 habitants en 1836.

Le , Batilly intègre avec cinq autres communes la commune d'Écouché-les-Vallées[5] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Batilly, La Courbe, Écouché, Loucé, Saint-Ouen-sur-Maire et Serans (Orne) deviennent des communes déléguées et Écouché est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Claude Chaplain    
mars 2001[6] décembre 2015 Gérard Viel[7] SE Contrôleur territorial DDE
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[7]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal d'Écouché-les-Vallées le jusqu'en 2020 et Gérard Viel devient maire délégué.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 155 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Batilly[8]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].Batilly a compté jusqu'à 416 habitants en 1841. Il faut cependant noter que les seules communes de Batilly, Bernay et Treize-Saints, fusionnées en 1822 (sans la partie de Mesnil-Glaise), totalisaient 440 habitants au premier recensement républicain, en 1793.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
202 197 140 197 381 416 410 399 376
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
370 368 387 365 337 314 305 285 280
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
244 267 215 178 191 167 182 184 178
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014 -
162 141 120 131 150 162 167 155 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La chapelle Saint-Roch et l'église du XVIIIe à Mesnil-Glaise.
  • L'église Saint-Martin du XIXe.
  • Chapelle à Treize-Saints.
  • Bois du Chêne à l'Homme.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, éditions Larousse 1968.
  3. Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Presses Universitaires de Caen 1996.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Batilly », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 22 octobre 2009) et les fiches liées.
  5. « Recueil des actes administratifs du 6 novembre 2015 », sur le site de la préfecture de l'Orne (consulté le 20 novembre 2015).
  6. « Les élections Municipales 2008 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 novembre 2014)
  7. a et b Réélection 2014 : « Batilly (61150) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 mai 2014)
  8. Date du prochain recensement à Batilly, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :