Batera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Batera est une association dont le nom signifie ensemble en basque. Elle poursuit quatre buts :

  1. la reconnaissance de la langue basque, parlée par près de 30 % des habitants et enseignée à 20 % des élèves (contre 50 % de locuteurs en Pays basque espagnol et 90 % d'élèves)
  2. la création d'une chambre d'agriculture en Pays basque (actuellement en cours sous la forme d'une association, Laborantza ganbara, chambre d'agriculture en basque),
  3. la création d'un pôle universitaire autonome à Bayonne
  4. la création d'un département Pays basque ou d'une collectivité spécifique territoriale

Batera regroupe des élus de droite et de gauche, des partis politiques basques et français, des personnes issues de la société civile, du monde économique et culturel. 9 des 21 conseillers généraux de la partie basque du département actuel se sont déclarés ouvertement favorables à la création d'une institution.

52 % des 159 maires du Pays basque de France, de droite comme de gauche, sont favorables à un département Pays basque car le 30 octobre 2005, 82 % des 159 maires ont participé à une consultation lors d'une assemblée (biltzar en basque) pour s’exprimer sur la tenue d’un référendum pour la création de deux départements, Pays basque et Béarn à l'intérieur du département des Pyrénées-Atlantiques. 131 bulletins réponses furent dépouillés. Sur les 119 maires qui ont voté, 76 (63,87 %) ont voté oui, 43 (36,13 %) ont voté non, 11 bulletins blancs et 1 bulletin nul. 40 maires ne se sont pas prononcés ou n'ont pas participé à ce vote, comme ceux de la communauté d'agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz ou BAB.

Batera a lancé une campagne de collecte de pétitions des citoyens afin de demander du Conseil général à Pau un vote permettant la tenue d'une consultation sur la création d'un département Pays basque. Commencée en 2006 cette démarche doit obtenir 10 % d'approbation du corps électoral du département, soit 46 000 signatures pour être validée. Après 3 ans de campagne, Batera a atteint la barre des 35 049 signatures sur la partie basque du département. Ces signatures ont été remises le 9 octobre à la sous-préfecture de Bayonne.

Les Régionales de 2010[modifier | modifier le code]

Lors de l'assemblée générale du 11 juillet 2009, l'unanimité des participants s'est prononcée en faveur de l'organisation de consultations locales lors des élections régionales de mars 2010. L'assemblée générale de Batera s'est réunie à nouveau le 9 janvier 2010 pour décider de la question qui sera posée aux électeurs les 14 et 21 mars 2010 : "Êtes-vous favorable à la création d'une collectivité territoriale Pays Basque ?". Cette question reste ouverte et s'inscrit totalement dans le débat sur la réforme des collectivités territoriales.

Au 9 mars, Batera fait état de 122 communes dans lesquelles la consultation sera organisée (sur les 159 au total). Ainsi, avec le soutien de 90 maires c'est donc 91,5 % des électeurs qui seront appelés à se prononcer. Toutes les communes de plus de 500 habitants organisent la consultation et notamment les grandes villes de la côte, comme Bayonne, Anglet, Biarritz ou encore Saint-Jean-de-Luz et Hendaye.

Finalement entre le 14 et 21 mars, ce sont 124 communes qui ont organisé la consultation citoyenne. Plus de 1000 bénévoles se sont relayés pour accueillir les 34 610 électeurs qui se sont finalement exprimés. Ceci représente 18 % des électeurs. 27 072 personnes ont répondu « Oui » à la question posée, 6 625 ont répondu « Non » et 946 ont voté blanc.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barbara Loyer, « Identités et pouvoir local : le cas de la revendication d’un département Pays basque », Hérodote, no 110,‎ (lire en ligne)
  • Thomas Pierre, « Identité et institutionnalisation du pays Basque nord », Bulletin du musée basque, no 161,‎ , p. 25-40 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

(eu) (fr) Site officiel