Bataille du Pont-Barré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille du Pont-Barré

Informations générales
Date 20 septembre 1793
Lieu Saint-Lambert-du-Lattay
Issue Victoire vendéenne
Belligérants
Flag of France.svg RépublicainsDrapeau de l'Armée catholique et royale de Vendée Vendéens
Commandants
Charles Duhoux de Hauterive• Pierre Duhoux de Hauterive,
Piron de La Varenne
Forces en présence
18 000 hommes9 000 hommes
Pertes
1 362 morts
~ 1 000 prisonniers

Guerre de Vendée

Coordonnées 47° 18′ 11″ nord, 0° 37′ 52″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Bataille du Pont-Barré

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Bataille du Pont-Barré

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bataille du Pont-Barré

La bataille du Pont-Barré s'est déroulée en 1793 lors de la guerre de Vendée[1].

La bataille[modifier | modifier le code]

Le 20 septembre 1793 au Pont-Barré sur le Layon, près de Saint-Lambert-du-Lattay, les forces républicaines du général Charles Duhoux de Hauterive sorties d'Angers se heurtèrent aux forces vendéennes commandées par le propre neveu du général républicain. La bataille s'engagea et les Vendéens en nette infériorité numérique parvinrent toutefois à résister aux offensives bleues. La majorité des troupes républicaines étaient cependant composées de levées paysannes, moins aguerries encore que les soldats-paysans vendéens. Piron de La Varenne, victorieux la veille à Coron arriva en renfort avec de la cavalerie et de l'infanterie. Les Républicains durent battre la retraite et se replièrent jusqu'aux Ponts-de-Cé près d'Angers. Les Républicains avaient perdu toute leur artillerie et de plus le général Duhoux, issu de la noblesse, fut par la suite soupçonné de trahison et d'avoir volontairement provoqué la défaite de ses troupes en faveur de son neveu.

Le commissaire Pineau du Breuil présida à la sépulture des soldats et compta 1 362 morts pour les Républicains[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Tabeur, Paris contre la Province, les guerres de l'Ouest, éditions Economica, 2008, p. 133.Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Yves Gras, La Guerre de Vendée, éditions Economica, 1994, p. 74.Document utilisé pour la rédaction de l’article

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  1. Ernest Colon : Cartes de lieux de batailles durant la guerre de Vendée
  2. Bulletin historique et monumental de l'Anjou, p.167. [en ligne sur google livres]
Le vieux Pont-Barré