Bataille du Chesne et de Buzancy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille du Chesne et de Buzancy

Informations générales
Date du 1er au
Lieu Ardennes, France
Issue Retraite allemande
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Commandants
Drapeau des États-UnisHunter Liggett
Drapeau de la France Gouraud
Drapeau de l'Allemagne Karl von Einem
Drapeau de l'Allemagne Georg von der Marwitz
Forces en présence
1re armée américaine
4e armée française
IIIe armée
Ve armée
Pertes
250 canons
2000 mitrailleuses

Première Guerre mondiale

Batailles

Front d'Europe de l’Ouest
Liège (8-1914) · Frontières (8-1914) · Anvers (9-1914) · Grande Retraite (9-1914) · Marne (9-1914) · Course à la mer (9-1914) · Yser (10-1914) · Messines (10-1914) · Ypres (10-1914) · Givenchy (12-1914) · 1re Champagne (12-1914) · Hartmannswillerkopf (1-1915) · Neuve-Chapelle (3-1915) · 2e Ypres (4-1915) · Colline 60 (4-1915) · Artois (5-1915) · Festubert (5-1915) · Linge (7-1915) · 2e Artois (9-1915) · 2e Champagne (9-1915) · Loos (9-1915) · Verdun (2-1916) · Hulluch (4-1916) · 1re Somme (7-1916) · Fromelles (7-1916) · Arras (4-1917) · Vimy (4-1917) · Chemin des Dames (4-1917) · 3e Champagne (4-1917) · 2e Messines (6-1917) · Passchendaele (7-1917) · Cote 70 (8-1917) · 2e Verdun (8-1917) · Malmaison (10-1917) · Cambrai (11-1917) · Offensive du Printemps (3-1918) · Lys (4-1918) · Aisne (5-1918) · Bois Belleau (6-1918) · 2e Marne (7-1918) · 4e Champagne (7-1918) · Château-Thierry (7-1918) · Le Hamel (7-1918) · Amiens (8-1918) · Cent-Jours (8-1918) · 2e Somme (9-1918) · Bataille de la ligne Hindenburg · Meuse-Argonne (10-1918) · Cambrai (10-1918)


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

La bataille du Chesne et de Buzancy est une bataille de la Première Guerre mondiale qui s'est déroulée dans les Ardennes du 1er au 5 novembre 1918.

À l'extrémité sud de la Hunding Stellung, la 4e armée Gouraud et la 1re armée américaine attaquent le 1er novembre, entre Aisne et Meuse, en direction de Mézières-Sedan, progressent, en quatre jours, de 15 à 20 kilomètres poursuivant les Allemands en retraite jusqu'au canal des Ardennes. La Brunehilde et la Kriemhilde Stellung sont rompues.

Contexte[modifier | modifier le code]

Installé à Sainte-Menehould, le général Maistre, chargé par Foch de coordonner l'opération, réunit en conférence Gouraud et Liggett et combine une série d'offensives pour déborder par l'est le front de l'Aisne (Rethel-Attigny); objectif de la 4e armée française : Le Chesne et pour la 1re armée américaine : Buzancy.

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Drapeau : États-Unis Drapeau : France Forces Alliées[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand[modifier | modifier le code]

  • IIIe armée
  • Ve armée

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

  • 1er novembre
    • Le 14e CA franchit l'Aisne et son canal et prend les positions de von Einem au nord-est de Voncq, le 38e CA celles à l'est de Savigny-sur-Aisne.
    • Liggett, avec ses trois corps, bouscule von der Marwitz et atteint la route Buzancy-Barricourt, contraignant les allemands à évacuer leur artillerie. Profitant de ce succès, Maistre demande à Gouraud de pousser sur le plateau de Falaise et sur les Alleux et de s'emparer des passages du canal des Ardennes à Semuy.
  • 2 novembre

Von Einem se replie pour s'aligner sur von der Marwitz mais celui-ci est enfoncé jusqu'à Buzancy et Briquenay, permettant à Gouraud d'atteindre Longwé (217e RI). Dans la nuit du 2 au 3, Von Einem reçoit l'ordre du Kronprinz de se replier sur la ligne Semuy-Le-Chesne-Osches, derrière le canal des Ardennes.

  • 3 novembre

Après 20 kilomètres de poursuite, la fatigue ralentit les alliés. Toutefois, Gouraud borde le canal des Ardennes, Liggett atteint Osches, Halles et Mont-devant Sassey, le 3e corps domine la Meuse à quelques kilomètres de Stenay. Plus important, le soir du 3, les canons à longue portée peuvent prendre sous leurs feux les voies ferrées de Montmédy, Longuyon et Conflans. La rocade allemande est perdue.

  • 4 novembre

Acculé à la Meuse entre Sassey et Beaumont, le Kronprinz fait repasser le fleuve aux deux corps de la Ve armée. Le soir, le 3e corps américain arrive devant Stenay et le 5e aux abords de Beaumont.

  • 5 novembre

Gouraud avance le long du canal des Ardennes, Liggett occupe Beaumont, franchit la Meuse à Brielles et à Cléry : Le pivot de Stenay est pris à revers.

Bilan[modifier | modifier le code]

Cette poussée des forces franco-américaines oblige le quartier-maitre général von Grœner, successeur de Ludendorff, à raccourcir son front, donc se replier sur une nouvelle position entre Anvers et la Meuse, mais cette position de défense n'est pas du tout préparée. La grande retraite commence le 5 novembre. Sur un front de 400 kilomètres, les armées de Foch entament la poursuite.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Victor Giraud, Histoire de la Grande Guerre, Paris, Librairie Hachette, , 777 p.
  • (fr) Histoire illustrée de la guerre de 1914