Bataille des Atoleiros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille des Atoleiros
Statue équestre de Nuno Álvares Pereira devant le Monastère de Batalha
Statue équestre de Nuno Álvares Pereira devant le Monastère de Batalha
Informations générales
Date
Lieu Portalegre
Issue  : Victoire portugaise

Suivie de la Bataille d'Aljubarrota

Belligérants
Drapeau du Royaume du Portugal Royaume de Portugal Royaume de Castille Royaume de Castille
Commandants
PortugueseFlag1385.svg Nuno Álvares Pereira
1 400 hommes
  • 1 000 fantassins
  • 100 archers
  • 300 cavaliers
Bandera de la Corona de Castilla.png Pedro Álvares Pereira, Pêro Gonçalves de Sevilha, Fernando Sanches de Tovar e Martim Anes de Barundo
5 000 hommes
  • 3 000 fantassins
  • 2 000 cavaliers
Pertes
0 morts lourdes pertes
crise portugaise de 1383-1385
Batailles
Crise portugaise de 1383-1385

Bataille des Atoleiros · Bataille d'Aljubarrota · Bataille de Valverde de Mérida

Coordonnées 39° 01′ 16″ N 7° 37′ 34″ O / 39.021, -7.62639° 01′ 16″ Nord 7° 37′ 34″ Ouest / 39.021, -7.626

Géolocalisation sur la carte : Portugal (relief)

(Voir situation sur carte : Portugal (relief))
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille des Atoleiros.


La bataille des Atoleiros a eu lieu le , dans l'actuelle région de Portalegre, au Portugal à 60 km de la frontière espagnole. Elle opposa les troupes portugaises (1 400 hommes) commandées par Nuno Álvares Pereira, et une expédition punitive castillane (5 000 hommes) envoyée par Jean Ier de Castille dans le cadre de la crise portugaise de 1383-1385.

Cette expédition était attendue, c'est pourquoi Nuno Álvares Pereira avait été envoyé à leur rencontre. Les deux armées se rencontrent alors que les Castillans s'apprêtent à prendre la ville de Fronteira. Un émissaire est envoyé pour dissuader les portugais d'avancer vers la ville assiégée. Devant leur refus, les castillans attaquent, à cheval. Les Portugais les attendent stratégiquement organisés en carré. Les troupes castillanes sont vite désorganisées et obligées de fuir. La victoire portugaise est rapide, les pertes castillanes nombreuses.

Cette bataille constitue dans la Péninsule Ibérique la première véritable utilisation des nouvelles techniques de défense avec une infanterie en infériorité numérique devant une cavalerie importante. La formation en carré reste la plus connue.

Les forces portugaises n'eurent à souffrir aucune perte dans cette bataille. Cela fut pris comme une preuve que Dieu était du côté des Portugais dans leur lutte d'indépendance.

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]