Bataille de polochons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de polochons (carte postale australienne de 1901).

Une bataille de polochons ou d'oreillers est un jeu dans lequel les participants – souvent des enfants, mais parfois aussi des adolescents ou des adultes – se battent les uns contre les autres avec des traversins (appelés familièrement « polochons ») ou des oreillers. Il ne s'agit pas d'une vraie bataille, puisque le but n'est pas de blesser ses adversaires, mais seulement de s'amuser.

Les soirées pyjama sont une occasion courante de voir se produire de telles batailles.

Danger[modifier | modifier le code]

Dans la mesure où les oreillers sont mous, les blessures restent rares. Leur masse peut cependant déséquilibrer les participants de faible constitution, ce qui est souvent le cas, étant donné leur jeunesse ; particulièrement sur une surface instable telle que le matelas d'un lit, qui est un endroit courant pour y jouer.

Déchirure des oreillers[modifier | modifier le code]

Avec les chocs, les oreillers peuvent voir leur enveloppe se rompre, et les plumes qu'ils contiennent se répandre au travers de la pièce. Cela se produit toutefois de moins en moins souvent, car les oreillers récents sont plus résistants et de plus en plus souvent rembourrés avec des fibres synthétiques.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Les batailles de polochons comme spectacle[modifier | modifier le code]

Combat de la Pillow Fight League (2009).
  • Les batailles de polochons constituent un type de combat fréquent entre les femmes catcheuses, appelées divas à la WWE. Un lit est installé sur le ring, et les oreillers servent d'armes. Bien que ce soient en principe les règles standards du catch qui s'appliquent, il n'y a généralement que peu ou pas de lutte dans ce type de match. Le plus souvent, les adversaires ne portent rien d'autre que de la lingerie.
  • En 2006, une ligue de batailles de polochons, la Pillow Fight League[3], a été créée. Elle sélectionne des femmes et organise des batailles les opposant dans les bars de Toronto[4]. Ces combattantes sont rémunérées pour ce spectacle et incarnent des personnages. Les combats sont réels, ils ne sont pas truqués ou écrits ; les règles sont que les femmes sont les seules à pouvoir combattre, que les comportements obscènes sont interdits, et que les leg drops et les clés sont autorisés dans la mesure où un oreiller est utilisé.
International Pillow Fight Day 2010 à Varsovie.
  • Le 22 mars 2008 s'est tenue la première journée mondiale de bataille de polochons dans 35 villes dans le monde, organisée grâce aux réseaux sociaux[5].

Les batailles de polochons au Japon[modifier | modifier le code]

Le makura-nage (du japonais 枕投げ, まくらなげ) est un jeu pratiqué au Japon, dans lequel les enfants se jettent mutuellement des oreillers.

Article détaillé : Makura-Nage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Harry Benson, Once There Was a Way…: Photographs of The Beatles, New York, Harry N. Abrams, Inc. Publishers, , 112 p. (ISBN 0-8109-4643-2)
  2. « I Want to Hold Your Hand », sur billboard.com, (consulté le 22 décembre 2010)
  3. « Pillow Fight League », sur gopfl.com (consulté le 22 décembre 2010)
  4. Cameron French, « No softies in Canada's Pillow Fight League », sur reuters.com, (consulté le 22 décembre 2010)
  5. (en) Anjali Athavaley, « Students Unleash A Pillow Fight On Manhattan », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  6. « International Pillow Fight Day »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur pillowfightday.com (consulté le 22 décembre 2010) : « On Saturday April 3rd 2010, there will be massive pillow fights in cities around the world! »
  7. « Paris International Pillow Fight Day »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur pillowfightday.com, (consulté le 22 décembre 2010)