Bataille de Tchesmé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Tchesmé
Description de cette image, également commentée ci-après
La Bataille de Tchesmé par Ivan Aïvazovski.
Informations générales
Date 6 juillet 1770
Lieu Chios, Grèce
Issue Victoire de la Russie
Belligérants
Drapeau de l'Empire russe Empire russeFictitious Ottoman flag 2.svg Empire ottoman
Commandants
Comte Alexis OrlovHüsamüddin Pacha (Kapudan Pacha)
Hassan (Kapudana Bey)
Forces en présence
9 vaisseaux de ligne, 3 frégates, 4 brûlots16 vaisseaux de ligne, 6 frégates, 6 xebecs, 13 galères, 32 navires plus petits : 1 300 canons
Pertes
1 vaisseau de ligne, 4 brûlots, 500 à 600 mortsPresque toute la flotte, environ 10 000 morts

Guerre russo-turque de 1768-1774
Révolution d'Orloff

Batailles

Orloff · Tchesmé · Larga · Cahul · Kertch · Patras

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 38° 19′ nord, 26° 18′ est

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Bataille de Tchesmé

La bataille de Tchesmé est un affrontement entre les flottes de la Russie de Catherine II et de l'Empire ottoman lors de la guerre russo-turque de 1768-1774. Elle se déroula lors de l'épisode dit de la révolution d'Orloff dans le chenal entre l'île de Chios et la ville d'Asie mineure de Tchesmé.

La flotte ottomane avait évité la flotte russe tout le printemps 1770. Le capoudan-pacha espérait que la contre-attaque terrestre affamerait les troupes russes qui privées de ressources et de vivres seraient vaincues sans combat. Après avoir mouillé à Nauplie, la flotte s'était réfugiée à Chios. Rejointe par la flotte russe, elle ne put refuser plus longtemps l'affrontement.

Le capoudan-pacha plaça sa flotte en croissant le long du rivage et gagna la terre ferme. Il laissa le navire amiral, la Capoudana à son second Hassan-Bey.

Au bout de quatre heures de combat, la capoudana était abordée par le navire amiral russe. Le combat se déroula au corps à corps jusqu'à ce que la capoudana explosât, faisant couler en même temps les deux navires. Les navires ottomans survivants se réfugièrent dans la baie de Tchesmé. Ils y furent coulés par des brûlots grecs originaires de Psara. Un seul vaisseau turc ne fut pas coulé : il fut pris par les Russes.

Conséquences[modifier | modifier le code]

C'est la plus grande défaite subie par l'empire ottoman depuis la bataille de Lépante. La marine russe est désormais maîtresse de la mer Égée, où elle reste pendant cinq ans. Cette victoire russe, le même jour que celle de Larga et deux semaines avant celle de Kagul, met Catherine II en position de force pour les négociations de paix mettant fin à la guerre russo-turque.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :