Bataille de Summit Point

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La bataille de Summit Point, aussi connue comme de Flowing Springs ou Cameron's Depot, est une bataille indécise de la guerre de Sécession livrée le , près de Summit Point, en Virginie-Occidentale[1].

La bataille fait partie de la campagne de la vallée de la Shenandoah du major général de l'Union Philip Sheridan qui a eu lieu entre août et décembre 1864. Alors que Sheridan concentre son armée près de Charles Town, le lieutenant général confédéré Jubal A. Early et le major général Richard H. Anderson attaquent les forces de l'Union avec des colonnes convergeant le . Anderson se heurte au nord à la cavalerie de l'Union à Summit Point. Les forces de l'Union combattent efficacement lors d'actions dilatoires, retraitant près de Halltown le lendemain. La bataille fait environ 1 000 blessés.

Contexte[modifier | modifier le code]

Alors que le major général Sheridan se trouve à Charles Town après la bataille de Guard Hill, le lieutenant général Eraly recule d'abord vers Winchester puis avance avec trois colonnes vers les troupes de l'Union en direction de Martinsburg[2] ; ainsi les divisions de Rodes, Ramseur, Anderson et Fitzhugh Lee convergent vers Charles Town[3]. Les troupes de Sheridan sont placées sur des positions avantageuses à 3,2 kilomètres (2 mi) de la ville près de Summit Point[4]. Le VIe corps tient la droite, le VIIIe corps est au centre et le XIXe corps sur la gauche. La colonne du major général Anderson arrivent vers Summit Point et doit rejoindre Early[2].

Bataille[modifier | modifier le code]

Vers 8 heures du matin, une partie des colonnes d'Early attaquent le tirailleurs de la cavalerie sur la droite et la gauche du dispositif. Une fois que les cavaliers ont été délogés, le corps principal confédéré progresse sur la droite de l'Union.Il repousse avec une petite force la cavalerie de Wilson hors de sa position à Summit Point avec de lourdes pertes. Un brigade perd à elle-seule 300 hommes. Après la dispersion de la cavalerie, les confédérés se heurtent, avec quelques brigades, au VIe corps et à la droite du VIIIe corps sous des tirs soutenus de l'artillerie[4].

Pendant ce temps, la cavalerie a reflué sur Charlestown et après avoir mis pied à terre, elle établit des parapets. Néanmoins, les combats se poursuivent sur la droite jusqu'à la nuit. Le VIe corps se lance à l'assaut des tirailleurs confédérés et les repoussent jusqu'à ce qu'il atteigne la ligne de combat confédérée[4].

Conséquences[modifier | modifier le code]

À la tombée de la nuit, le VIe corps se retire, après une journée d'escarmouche sur ses positions initiales. Le tir de l'artillerie se poursuivent tard dans la nuit. Les pertes de l'Union sont estimées à 600 hommes et celles des confédérés un peu inférieures, s'élevant à 400 hommes[3]. Le troupes de l'Union se retirent ensuite vers Bolivar Heights[4].

Mémoire[modifier | modifier le code]

Il y a un marque historique en béton placé à l'endroit de la bataille sans texte explicatif[2].

Liens Externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « National Park Service battle description » (consulté le 11 janvier 2016)
  2. a b et c Michael Weeks
  3. a et b Michael B. Graham
  4. a b c et d H.H. Lloyd

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Michael B. Graham, On this day in West Virginia Civil War history (ISBN 9781625855770, OCLC 935530755, lire en ligne). 
  • (en) H.H. Lloyd, Lloyd's Battle History of the Great Rebellion: Complete, from the Capture of Fort Sumter, April 14, 1861, to the Capture of Jefferson Davis, May 10, 1865, Embracing General Howard's Tribute to the Volunteer ... and a General Review of the War for the Union, , 712 p. 
  • (en) Michael Weeks, The complete Civil War road trip guide : ten weekend tours and more than 400 sites, from Antietam to Zagonyi's Charge, Countryman Press, (ISBN 9781581579512, OCLC 714896646, lire en ligne).