Bataille de Saint-Gervais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Saint-Gervais
Informations générales
Date 15 avril 1793
Lieu Saint-Gervais
Issue Victoire républicaine
Belligérants
Flag of France.svg Républicains Drapeau de l'Armée catholique et royale de Vendée Vendéens
Commandants
Henri de Boulard François-Athanase de Charette
Jean-Baptiste Joly
Forces en présence
4 000 hommes
4 canons
1 500 hommes
1 canon

Guerre de Vendée

Coordonnées 46° 54′ 09″ nord, 1° 59′ 50″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Vendée

(Voir situation sur carte : Vendée)
Bataille de Saint-Gervais

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Bataille de Saint-Gervais

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bataille de Saint-Gervais

La bataille de Saint-Gervais se déroula lors de la guerre de Vendée.

La bataille[modifier | modifier le code]

Après avoir pris Challans d'assaut le 13 avril, le général Henri de Boulard se porta ensuite sur l'Île de Noirmoutier au Nord-Ouest. Mais en chemin les Républicains furent rattrapés à Saint-Gervais, par 1 500 Vendéens commandés par Charette et Joly. Le combat s'engagea mais l'artillerie supérieure de Républicains fit la différence. Les Vendéens prirent la fuite en direction de Challans où ils ne s'arrêtèrent pas. Les Républicains les poursuivirent puis regagnèrent la ville. En raison de ses faibles moyens Boulard renonça finalement à prendre Noirmoutier et décida de conserver ses positions et de dégager un peu plus l'Est. Le 29 avril, il remporta à Beaulieu-sous-la-Roche une nouvelle victoire lors d'une escarmouche contre 600 hommes commandés par Joly.

À la suite de ces victoires, la Convention nationale décréta que le général Boulard et ses hommes « avaient bien mérité de la patrie ».

Sources[modifier | modifier le code]

  • Émile Gabory, Les Guerres de Vendée, Robert Laffont, édition de 2009, p.153.