Bataille de Rocky Mount

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La bataille de Rocky Mount a lieu le dans le cadre la guerre d'indépendance américaine. Elle met aux prises les loyalistes commandées par le lieutenant-colonel George Turnbull (en) aux patriotes américaines dirigées par le colonel Thomas Sumter. Ces derniers ont vainement tenté de prendre un avant-poste loyaliste dans le nord de la Caroline du Sud.

Contexte[modifier | modifier le code]

En 1779 et au début de 1780, les Britanniques lancent une série d’opérations réussies pour reprendre le contrôle de ses colonies du sud. Ils reprennent Savannah (en) et Charleston et défont l’armée continentale lors de la Bataille de Waxhaws en . Afin d’étendre leur emprise sur la Caroline du Sud et la Géorgie, ils établissent alors des avant-postes et recrutent des loyalistes pour lutter contre les patriotes.

L'un de ces avant-postes est établi à la confluence de la Rocky Creek et de la rivière Catawba, au sud de l'actuelle Great Falls (en). Il est défendu par un régiment loyaliste composé des Volontaires de New York (en) sous le commandement du lieutenant-colonel George Turnbull.

Regroupement de la milice patriotique[modifier | modifier le code]

La bataille[modifier | modifier le code]

Conséquences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael C Scoggins et Edgar, Walter, The Day It Rained Militia: Huck's Defeat and the Revolution in the South Carolina Backcountry, May-July 1780, The History Press, (ISBN 978-1-59629-015-0)