Bataille de Rheindalen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La bataille de Rheindalen ou bataille de Dalen fut livrée le au début de la guerre de Quatre-Vingts Ans. Lors de cet affrontement militaire les forces rebelles hollandaises dirigées par Joost de Soete furent vaincues par les tercios espagnols alors sous le commandement de Sancho d'Avila et de Sancho de Londoño.

Préparatifs[modifier | modifier le code]

Le , Joost de Soete, seigneur de Villars en provenance d'Allemagne pénétra sur le territoire des Pays-Bas au niveau de la ville de Maastricht à la tête de 3 000 soldats. Son intention était de conquérir une autre place importante qui lui servirait par la suite de base d'opérations pour les prochaines expéditions militaires à venir. Marchant vers le nord, il finit par atteindre Ruremonde. Face au refus de la ville de se rendre aux rebelles hollandais, ces derniers commencèrent à préparer le siège de la cité afin de la prendre par la force.

Envoyés par Ferdinand Alvare de Tolède, gouverneur des Pays-Bas au nom de Philippe II d'Espagne, Sancho d'Avila et Sancho de Londoño avancèrent en direction de Roermond à la tête de 1 600 soldats des fameux tercios espagnols. Mais avant que les deux armées se rencontrent, Villars prit finalement la décision de lever le siège de la ville et de se replier sur Erkelenz en Allemagne, suivi par les forces espagnoles.

La bataille[modifier | modifier le code]

Les deux armées se firent face au bout du compte entre Erkelenz et Dalen (Rheindahlen en allemand); dans l'affrontement qui suivit, les tercios espagnols causèrent environ entre 1 100 et 1 700 pertes dans les rangs des rebelles hollandais, dont la totalité de la cavalerie. Villars dut se retirer avec le restant de ses troupes sur Dalen, où il reprit des forces et réorganisa ses troupes.

Sancho de Londoño et 600 fantassins les prirent en chasse et à 16h00 ils atteignirent la ville. La cavalerie de d'Avila, mise en difficulté par l'état du terrain, ne put participer à la suite de la bataille. À 16h30, Londoño et ses hommes détruisirent totalement l'armée ennemie. Villars réussit cependant à se réfugier au sein de la cité mais peu de temps après, il fut finalement fait prisonnier puis exécuté dans les jours qui suivirent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]