Bataille de Port-Arthur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Siège de Port-Arthur ou Massacre de Port-Arthur (Chine).
Bataille de Port-Arthur
Description de cette image, également commentée ci-après

Attaque japonaise sur Port-Arhtur

Informations générales
Date 8 février 1904
Lieu Rade de Port-Arthur
Issue Indécise
Belligérants
Drapeau de l'Empire russe Empire russe Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Commandants
Oskar Viktorovitch Stark Tōgō Heihachirō
Dewa Shigetō
Forces en présence
7 cuirassés
5 croiseurs
plusieurs petits bâtiments
6 cuirassés
5 croiseurs
35 destroyers et torpilleurs
Pertes
150 morts
7 navires endommagés
132 morts
légers dommages

Guerre russo-japonaise

Batailles

Port-Arthur (1re) · Chemulpo · Yalou · Nanshan · Te-li-Ssu · Incident du Hitachi Maru · Col de Motien · Tashihchiao · Port-Arthur (2e) · Hsimucheng · Mer Jaune · Ulsan · Korsakov · Liaoyang · Cha-Ho · Sandepu · Mukden · Tsushima · Invasion de Sakhaline
Coordonnées 38° 46′ 48″ nord, 121° 15′ 28″ est

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Bataille de Port-Arthur

La bataille de Port-Arthur est une bataille navale qui met aux prises la marine impériale japonaise et l'escadre russe au début de la guerre russo-japonaise de 1904-1905.

L'affrontement naval s'est déroulé le 8 février 1904, lorsque le Japon attaque par surprise l'escadre navale de Port-Arthur (actuelle péninsule du Liaodong, en Mandchourie, port et territoire chinois cédé à bail à la Russie en 1898 (comme Hong Kong au Royaume-Uni en 1897).

Cette bataille navale marque le début de la guerre russo-japonaise qui se déroule entre 1904 et 1905.

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Navires russes : Petropavlosk (navire amiral), Peresvet, Pobeda, Poltava, Czarevitch, Retvizan, Sevastopol. Les croiseurs Novik, Boyarin, Bayan, Diana, Pallada, Askold et Aurora.

Navires japonais : Mikasa (navire amiral), Asahi, Fuji, Yashima, Shikishima, Hatsuse, Tatsuma, Idzumo, Yakumo, Asama, Iwate, Chitose, Kasagi, Yoshino.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Russia and Japan and the war in the Far East, auteur inconnu.
  • Bruno Birolli, Port-Arthur 8 février 1904-5 janvier 1905, collection Campagnes & Stratégies, Paris, Editions Economica, 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]