Bataille de Mégalopolis (331 av. J.-C.)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Megalopolis
Informations générales
Date 331 av. J.-C.
Lieu Mégalopolis, Messénie
Issue Victoire macédonienne
Belligérants
Royaume de Macédoine Sparte
Commandants
Antipater Agis III
Forces en présence
40 000 hommes 20 000 fantassins
2 000 cavaliers
Pertes
3 500 morts 5 300 morts
Coordonnées 37° 24′ 04″ nord, 22° 08′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Bataille de Megalopolis

La bataille de Mégalopolis fut livrée en -331 et opposa les Spartiates au Royaume de Macédoine. Antipater, régent de Macédoine nommé par Alexandre le Grand, mena les Macédoniens à la victoire.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année -333, le roi de Sparte Agis III rencontre des généraux perses et leur soumet ses plans pour porter la guerre contre Alexandre le Grand en Grèce. Les Perses acceptent de soutenir Agis III mais ne lui fournissent que 30 talents et 10 navires. Le roi de Sparte recrute 8 000 mercenaires grecs qui ont combattu à Issos dans le camp perse et, durant l'été -331, son armée bat celle de Corrhagus, le général macédonien qui commande la garnison de Corinthe.

Pendant ce temps, Antipater doit faire face à une révolte de tribus thraces. Apprenant qu'Agis III est passé à l'offensive, il conclut une trêve avec les Thraces et recrute une armée deux fois plus nombreuse que celle de son adversaire, constituée de Macédoniens, de barbares venus du nord de la Macédoine et de troupes fournies par les cités grecques alliées.

La bataille est livrée près de Mégalopolis, ville d'Arcadie devant laquelle Agis III a mis le siège. Au début de la bataille, les Spartiates enfoncent les lignes adverses mais le poids du nombre finit par l'emporter, donnant la victoire aux Macédoniens. Selon Diodore de Sicile, il y a 3 500 morts du côté macédonien et 5 300 du côté spartiate. Le roi Agis III, blessé et incapable de se tenir debout, continue à combattre sur les genoux avant d'être finalement tué par un javelot[1].

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]