Bataille de Mansfield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Mansfield
Description de cette image, également commentée ci-après

Bataille de Mansfield

Informations générales
Date
Lieu Paroisse de De Soto, Louisiane
Issue Victoire des Confédérés
VictConfederationVsUnion.png
Belligérants
US flag 34 stars.svg
Union
Confederate States Naval Ensign after May 26 1863.svg
États confédérés
Commandants
Nathaniel Prentice Banks Richard Taylor
Forces en présence
12 000 9 000
Pertes
2 117 :
694 morts ou blessés
1 423 capturés ou disparus
1 000 morts ou blessés

Guerre de Sécession

Batailles

Campagne de Red River :
Bataille de Fort De Russy (en) · Bataille de Mansfield · Bataille de Pleasant Hill · Bataille de Blair's Landing (en) · Bataille de Monett's Ferry · Bataille de Mansura (en) · Bataille de Yellow Bayou (en)

Coordonnées 32° 00′ 44″ Nord 93° 39′ 55″ Ouest / 32.0121, -93.6652

Géolocalisation sur la carte : Louisiane

(Voir situation sur carte : Louisiane)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Mansfield.

La bataille de Mansfield (également connue sous le nom de Bataille du carrefour des routes de la rivière Sabine), a eu lieu le 8 avril 1864, dans la paroisse de De Soto, en Louisiane, pendant la guerre de Sécession. Il s'agit d'une victoire décisive des Confédérés, qui stoppent l'avance de l'armée de l'Union vers la rivière Rouge du Sud.

Contexte[modifier | modifier le code]

Au cours de la seconde moitié de mars 1864, une expédition conjointe entre l'armée nordiste et l'US Navy, dirigée par le major-général Nathaniel Prentice Banks, remonte la Red river dans le but de défaire les forces confédérées de Louisiane et s'emparer de la ville de Shreveport. Le 1er avril, les forces nordistes avaient occupé Natchitoches. Alors que les canonnières de la flotte qui accompagne l'expédition continuent à remonter la rivière, la principale force d'infanterie suit la route intérieure vers Mansfield, où les forces nordistes savent que leur adversaire a concentré ses troupes.

La bataille[modifier | modifier le code]

Le major-général Richard Taylor, qui commande les forces confédérées en Louisiane, a reculé jusqu'à la Red river afin de rester en liaison avec des renforts venus du Texas et de l'Arkansas. Taylor choisit une clairière à quelques kilomètres au sud de Mansfield, où il prend position pour faire face aux Nordistes. Pendant plus de deux heures, les adversaires se font face autour de cette clairière. Les Confédérés disposent de forces importantes appuyées par des renforts venus du Texas et du Missouri, tandis que les forces de l'Union attendent des renforts qui arriveront trop tard pour infléchir le cours les combats de l'après-midi. L'armée confédérée se dispose sur une seule ligne : l'ancienne brigade du général louisianais Alfred Mouton sous les ordres du général Camille de Polignac au centre, les cavaliers démontés du général Majors sur l'aile gauche, la cavalerie commandée par le colonel Xavier Debray sur l'aile droite[1]. Les troupes de l'Union arrivent en colonne. Sur un colline très escarpée, la batterie de l'Union Nims est mise en position.

Taylor envoie sa cavalerie pour harceler l'avant-garde nordiste qui s'approche, puis envoie ses divisions d'infanterie à l'assaut. Les troupes confédérées doivent franchir un ravin et passer une barrière[1]. Elles parviennent à mettre en déroute la batterie de l'Union. Le général Mouton enfonce les lignes ennemies à la tête de la cavalerie des Confédérés en Louisiane. Il sera tué pendant une charge. Malgré sa mort, les forces confédérées, supérieures en nombre, finissent par remporter la victoire et poursuivent les soldats de l'Union qui battent en retraite.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Edward A. Pollard (trad. Jules Noblom), La cause perdue, Gale Cengage Learning, (ISBN 9781432803643)