Bataille de Krouty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Bataille de Krouty
Plan de bataille
Plan de bataille
Informations générales
Date 29 janvier 1918
Lieu Près de Krouty, Ukraine
Issue Victoire bolchevique
Belligérants
Flag of Ukrainian People's Republic (non-official, 1917).svg Bataillon de cadets de l'Armée des cosaques libres de la République nationale ukrainienne Red Army flag.svg Régiments de Pétrograd et de Moscou de l'Armée rouge et marins de la flotte de la Baltique
Commandants
Ahapiy Honcharenko Mikhaïl Mouraviev
Forces en présence
500 hommes 4000 hommes
Pertes
Environ 300 Pertes insignifiantes
Guerre russo-ukrainienne (1917-1921)
Guerre civile russe
Coordonnées 51° 03′ 32″ N 32° 06′ 12″ E / 51.05888889, 32.10333333 ()51° 03′ 32″ Nord 32° 06′ 12″ Est / 51.05888889, 32.10333333 ()  

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Krouty.

La bataille de Krouty (en ukrainien : Битва під Крутами, Bytva pid Kroutamy) désigne un affrontement entre élèves-officiers ukrainiens de la République nationale ukrainienne et soldats de l'Armée rouge. Elle se déroula le 29 janvier 1918, sur l'emplacement d'un nœud ferroviaire situé près de Krouty, à 130 km au nord-est de Kiev, dans l'actuelle oblast de Tchernihiv. La bataille, qui est aujourd'hui considérée comme un symbole de la résistance ukrainienne à l’armée soviétique[1], s'inscrit dans le cadre du conflit soviéto-ukrainien de 1917-1921 et de la guerre civile russe.

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de l'avancée vers Kiev d'une division de l'Armée rouge forte de 4 000 hommes, commandée par Mikhaïl Mouraviev, un petit détachement de cadets de la République nationale ukrainienne commandé par le capitaine Ahapiy Honcharenko fut hâtivement constitué et envoyé pour l'intercepter. L'unité ukrainienne, qui comptait 500 hommes (certaines sources parlent de 300 hommes[2]), était principalement composée d'élèves fantassins de Sitch, une unité de l'École des cadets de Khmelnytskyï, et de Cosaques haïdamaks. Près de la moitié des hommes périt durant la bataille qui dura plus de 5 heures.

En mars 1918, après le retour de la Rada centrale dans la capitale ukrainienne, onze corps d'élèves furent réenterrés dans le tombeau d'Askold situé dans le centre-ville de Kiev. Le président ukrainien de l'époque, Mykhaïlo Hrouchevsky, donna le titre de héros aux 500 élèves ayant combattu. Le poète ukrainien Pavlo Tychyna dédia un poème à la mémoire et à la mort héroïque des jeunes hommes.

Après la chute de la République nationale ukrainienne, les corps furent transférés au cimetière Lukyanivske de Kiev. Au fil des ans, l'histoire de la bataille fut occultée par le gouvernement soviétique ukrainien. En 1998, un monument commémorant les 80 ans de la bataille fut érigé au tombeau d'Askold. En 2001, une pièce commémorative en monnaie locale fut fondue. Enfin en 2006, le gouvernement ukrainien érigea le mémorial des héros de Krouty sur le site même ou la bataille se déroula quelque 88 ans plus tôt.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Revue des médias ukrainiens du 21 mai 2007, Ambassade de France en Ukraine.
  2. (en) Orest Subtelny, Ukraine: A History, University of Toronto Press, 2000.

Source[modifier | modifier le code]