Bataille de Goito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Goito
Description de cette image, également commentée ci-après

Les troupes acclamant Charles-Albert Roi d'Italie

Informations générales
Date 30 mai 1848
Lieu Goito, près de Mantoue
Issue Victoire piémontaise
Belligérants
Drapeau de l'Empire d'Autriche Empire d'Autriche Drapeau du Royaume de Sardaigne Royaume de Sardaigne
Commandants
Joseph Radetzky Charles-Albert de Sardaigne
Forces en présence
27 000 fantassins
4 750 cavaliers
52 canons de campagne
12 000 autres effectifs non engagés dans les opérations
17 000 fantassins
5 750 cavaliers
56 canons de campagne
Pertes
68 morts
331 blessés
223 disparus et déserteurs
43 morts
253 blessés

première guerre d'indépendance italienne

Batailles

Cinq journées de Milan · Pastrengo · Santa Lucia · Vicence · Cornuda · Curtatone et Montanara · Goito · Custoza · Milan · Novare
Coordonnées 45° 14′ 49″ N 10° 40′ 29″ E / 45.24694444, 10.6747222245° 14′ 49″ Nord 10° 40′ 29″ Est / 45.24694444, 10.67472222

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Goito.

La Bataille de Goito fut un épisode de la première guerre d'indépendance italienne. Elle eut lieu le 30 mai 1848, lorsque l'armée autrichienne commandée par le général Radetzky fut repoussée alors qu'elle tentait de déloger le premier Corps d'armée de l'armée sarde des positions qu'elle tenait pour protéger les ponts sur le Mincio, dans le village de Goito à environ 20 km au nord-ouest de Mantoue. Victor-Emmanuel II, roi d'Italie, fut blessé a la cuisse par un coup de feu.

Sources[modifier | modifier le code]