Bataille de Drewry's Bluff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Drewry's Bluff
Description de cette image, également commentée ci-après
Bataille de Drewry's Bluff
Informations générales
Date 15 mai 1862
Lieu Comté de Chesterfield, Virginie
Issue Victoire de la Confédération
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Commandants
John Rodgers Ebenezer Farrand
Augustus H. Drewry
Forces en présence
5 canonnières Garnison de Fort Darling
Pertes
24 morts ou blessés 15 morts ou blessés

Guerre de Sécession

Batailles

Campagne de la Péninsule

Hampton Roads · Yorktown · Williamsburg · Eltham's Landing · Drewry's Bluff · Hanover Court House · Seven Pines · Sept Jours · Oak Grove · Beaver Dam Creek · Gaines's Mill · Garnett's & Golding's Farm · Savage's Station · White Oak Swamp · Glendale · Malvern Hill
Coordonnées 37° 25′ 16″ nord, 77° 25′ 22″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Virginie

(Voir situation sur carte : Virginie)
Bataille de Drewry's Bluff

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Bataille de Drewry's Bluff

La bataille de Drewry's Bluff se déroula le 15 mai 1862, dans le Comté de Chesterfield (Virginie), durant la Guerre de Sécession. Cinq canonnières de la marine américaine, y compris l'USS Monitor, remontèrent le fleuve James à la vapeur pour examiner les défenses de Richmond (Virginie), la capitale des confédérés. Ils rencontrèrent des obstacles submergés et des tirs précis et mortels des batteries confédérés. La marine fédérale dut battre en retraite.

Le contexte[modifier | modifier le code]

Carte des opérations, mai 1862.

Situation militaire[modifier | modifier le code]

En mars 1862, les nordistes lancent une offensive visant à se rendre maîtres de Richmond, capitale confédérée. Cette offensive est connue sous le nom de Campagne de la Péninsule.

Les approvisionnements passent par la rivière York, au nord. Au sud, la rivière James donne un accès vers Richmond, capitale de la Confédération. Dégagée, elle permettrait d'approvisionner les forces nordistes. L'idée d'envoyer une flotille pour bombarder la capitale et l'amener à se rendre naît dans l'esprit du gouvernement nordiste. Cette idée devient réalisable après le sabordage du CSS Virginia, navire cuirassé, seul capable de s'opposer à cette idée.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Environ 8 miles en aval de Richmond, la James fait un coude brutal et son lit se rétrécit[1]. Elle est alors bordée sur sa rive droite par un escarpement de 90 pieds de haut[1],[note 1].

Les forces en présence[modifier | modifier le code]

Nordistes[modifier | modifier le code]

Gravure du Harper's Weekly, 31 mai 1862[note 2] .

Il n'y a pas de troupes terrestres, juste des canonnières venues de Hampton Roads[2],[3].

  • USS Galena
  • USS Monitor
  • USS Naugatuck
  • USS Aroostook
  • USS Port Royal

Sudistes[modifier | modifier le code]

Canon de la batterie Dantzler à Drewry's Bluff (1864).

Sur l'escarpement, les sudistes ont établi une batterie de 3 canons dans des fortifications en terre[1]. L'ouvrage est dénommé Fort Darling mais plus communément appelé Drewry's Bluff d'après le nom de son commandant, Augustus H. Drewry, propriétaire du terrain[1] et capitaine au 2e d'artillerie de Virginie[4].

Le lit de la rivière est aussi barré par des obstacles reliés par des chaînes[1]. Pour les renforcer, le CSS Jamestown et d'autres navires ou barges sont coulés au milieu du passage[1]. Les cinq canons du Jamestown sont ajoutés à ceux de Fort Darling[1]. Ils sont placés en dehors des retranchements[1]. Drewry's Bluff comporte maintenant 8 canons dont la moitié sont rayés[1],[note 3].

La bataille[modifier | modifier le code]

John Freeman Mackie tirant depuis l'USS Galena

Au matin du jeudi 15 mai 1862 :

  • 7h30 : les navires nordistes se présentent devant Drewry's Bluff[5]. USS Galena mouille des ancres pour se positionner en travers du courant, pour présenter sa bordée aux batteries sudistes[5]. USS Monitor est à sa droite. Les autres navires en arrière.
  • 11h30 : ayant quasiment épuisé ses munitions, USS Galena abandonne sa position[5]. Il a été touché 43 fois[5]. 13 projectiles ont percé son blindage, l'un d'eux l'a traversé de part en part[5]. Il compte treize morts et onze blessés[5].

Les suites[modifier | modifier le code]

Drewry's Bluff restera aux mains des sudistes jusqu'à la fin de la guerre. Les nordistes abandonnent l'idée de remonter jusqu'à Richmond pour bombarder et obtenir la reddition de la capitale confédérée.

Notes & références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon les auteurs, la hauteur de l'escarpement varie. Luraghi (page 166) donne 50 pieds, par exemple.
  2. Cette gravure n'est pas totalement exacte. Si la description des lieux, les positions des USS Galena et USS Monitor semblent relativement correctes, il faut noter que le dessinateur a mis un vapeur de trop. Et que USS Naugatuck est placé à l'envers. En revanche, la présence à l'arrière plan de zones urbanisées montre correctement la proximité des lieux du combate avec la capitale confédérée.
  3. Selon les auteurs, les types de canons présents sont différents. Luraghi, dans son histoire de la Marine Confédérée (page 166), donne huit canons rayés et un columbiad.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Tucker 2006, p. 179.
  2. Bern 1989, p. 81.
  3. Eicher 2001, p. 272-273.
  4. Eicher 2001, p. 273.
  5. a, b, c, d, e et f Tucker 2006, p. 180.


Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David J. Eicher, The Longest Night : A Military History of the Civil War, New York, Simon & Schuster, , 990 p. (ISBN 978-0684849447)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Bern Anderson, By Sea and by River : The Naval History of the Civil War, New York, Knopf, , 303 p. (ISBN 978-0306803673)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Spencer C. Tucker, Blue & Gray Navies : The Civil War afloat, Annapolis, Naval Institute Press, , 426 p. (ISBN 978-1591148821)Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]