Bataille de Damiette (1973)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Damiette.
Bataille de Damiette
Description de l'image Battle baltim en.svg.
Informations générales
Date
Lieu au large de Damiette (Égypte)
Issue Victoire israélienne
Belligérants
Drapeau d’Israël IsraëlDrapeau de l'Égypte Égypte
Commandants
Zeev Almog
Michael Barkai
Fouad Zekri
Forces en présence
6 vedettes4 vedettes
Pertes
2 vedettes endommagées3 vedettes coulées

Guerre du Kippour

Batailles

Opération Badr (1973) · Bataille aérienne d'Ofira · Première bataille du Mont Hermon · Bataille de Lattaquié · Deuxième bataille du Mont Hermon · Bataille de Damiette (1973) · Bataille aérienne d'El Mansoura · Troisième bataille du Mont Hermon
Coordonnées 31° 39′ 18″ nord, 31° 27′ 26″ est

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Bataille de Damiette

La bataille de Damiette est un combat livré le pendant la guerre du Kippour entre 6 vedettes lance-missiles israéliens de classe Sa'ar et 4 vedettes lance-missiles égyptiens de classe Osa.

Le combat[modifier | modifier le code]

La marine israélienne qui a remporté un brillant succès face à la marine syrienne à Lattaquié dans la nuit du 6 au 7 octobre, se tourne maintenant vers l'Égypte, recherchant un affrontement décisif contre ses navires de guerre. À cette fin, six vedettes israéliennes se rangent en ordre de bataille devant Damiette au soir du 8 octobre. La réaction ne se fait pas attendre et sur ordre de l'amiral Fouad Zekri, quatre vedettes lance-missiles sont engagées contre les bâtiments israéliens. La bataille commence le 9, peu après minuit alors que les vedettes égyptiennes tirent une première salve de missiles Styx contre les navires adverses, endommageant l'un d'entre eux (la Herev, qui se retire du combat). Quelques secondes plus tard, les vedettes égyptiennes tirent une seconde salve; une autre vedette israélienne (la Keshet) est légèrement avariée. Ayant épuisé leurs stocks de missiles, les vedettes égyptiennes font demi-tour pour rejoindre au plus vite leur base d'Aboukir, poursuivies par les navires israéliens indemnes, qui lancent à leur tour une salve de missiles Gabriel. Trois vedettes égyptiennes sont touchées et l'une d'elles coule aussitôt. Le sort des deux autres bâtiments avariés n'est pas plus enviable: l'un est coulé au canon par les vedettes israéliennes et l'autre est détruit dans la matinée par l'aviation. La vedette rescapée parvient à rejoindre sa base.

Avec cette nouvelle victoire, la marine israélienne s'assure la supériorité navale.

Navires engagés[modifier | modifier le code]

Drapeau d’Israël Israël[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Égypte Égypte[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Magazine Guerres et conflit d'aujourd'hui, no 2, Israël-Syrie-Égypte, 1984
  • Pierre Razoux, « La marine écartelée entre projection et dissuasion », magazine Raid,hors-série 24, juillet 2007
  • Pierre Razoux, « La marine israélienne d'hier à aujourd'hui », magazine Marines et Forces navales, no 105, octobre-novembre 2006
  • Frédéric Stahl, « La marine israélienne 1948-2006 », magazine Navires et Histoire, no 38, octobre-novembre 2006

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]