Bataille de Counaxa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Counaxa
Informations générales
Date 401 av. J.-C.
Lieu Counaxa
Issue Victoire d'Artaxerxès II
Belligérants
Empire achéménide Cyrus le Jeune et les Dix Mille
Commandants
Artaxerxès II
Abrocomas
Tissapherne
Gobryas
Arbakès
Artagersès
Cyrus le Jeune
Cléarque
Ménon
Ariée
Forces en présence
Entre 40 000 et 50 000 soldats de l'Empire (comprenant fantassins, cavaliers et chars à faux) Une grande armée soulevée en Asie Mineure (100 000 hommes selon Xénophon)
10 400 hoplites grecs
2 500 peltastes
20 chars à faux
Révolte de Cyrus le Jeune
Coordonnées 33° 19′ 29″ N 44° 04′ 46″ E / 33.324855555556, 44.07953611111133° 19′ 29″ Nord 44° 04′ 46″ Est / 33.324855555556, 44.079536111111  

Géolocalisation sur la carte : Irak

(Voir situation sur carte : Irak)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Counaxa.

La bataille de Counaxa s'est déroulé le 3 septembre 401 av. J.-C. entre Cyrus le Jeune et son frère ainé Arsace qui s'était emparé en 404 av. J.-C. du trône perse[1]sous le nom d'Artaxerxès II.

Cyrus avait rassemblé à Pergame [2] une armée d'environ 100.000 hommes composée en partie de 10.000 de mercenaires grecs et commandée par le général spartiate Cléarque. Après une marche de 1.400 kilomètres, ses troupes rencontrèrent celles d'Artaxerxès — environ 40.000 hommes — à Counaxa sur la rive gauche de l'Euphrate, à environ 70 km au nord de Babylone [3]. La bataille était gagnée grâce aux mercenaires grecs jusqu'au moment où Cyrus fut tué d'un coup de lance à l'oeil alors qu'il allait lui-même tuer Artaxerxès, ce qui donna de fait la victoire à ce dernier sur une armée désemparée par la perte de son chef.

Le lendemain de la mort de Cyrus, Cléarque prit le commandement des troupes et commença à conduire la retraite. Mais lui et les autres généraux grecs furent capturés par traîtrise par le satrape perse Tissapherne, remis au roi Artaxerxès et décapités.

La retraite des Dix Mille fut alors dirigée par cinq stratèges élus, dont le jeune et relativement inexpérimenté Xénophon. Les Grecs, engagés profondément en territoire perse, durent se frayer un chemin vers le nord à travers les montagnes d'Arménie couverte de neige pour atteindre la mer Noire à environ 1.000 km de là. Cette histoire comme celle de la bataille sont racontées dans l’Anabase écrite par Xénophon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Iran actuel.
  2. Tout à l'ouest de l'Anatolie, dans la Turque actuelle, à 26 km de la mer Égée.
  3. Prés de Bagdad, au centre de l'Irak actuel

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]