Bataille de Cable Street

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plaque rouge commémorative dans Dock Street, près du croisement avec Cable Street

La bataille de Cable Street s'est déroulée le autour de Cable Street, une rue de l'East End, dans la banlieue de Londres. Il s'agit d'un affrontement entre les militants de la British Union of Fascists, appelés « chemises noires », qui avaient décidé d'organiser une manifestation dans un quartier à forte population juive, et des antifascistes, regroupant des militants communistes, anarchistes, d'organisations juives et des nationalistes irlandais de gauche.

Les 7 000 chemises noires, protégées par la police, durent affronter plus de 100 000 manifestants anti-fascistes[1], ce qui donna lieu à de véritables scènes de guerre civile dans Londres, plusieurs membres des deux factions étant armés. Les fascistes furent battus et annulèrent le défilé prévu.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Oswald Mosley, le chef des fascistes britanniques, avait prévu d'organiser de nombreuses marches de ce genre dans tout le Royaume-Uni. Après cette cuisante déroute, il ne put plus jamais organiser de nouveaux rassemblements. L'événement entraîna également l'adoption du ''Public Order Act'' (en), qui interdisait notamment le port d'uniformes politiques en public.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Dans son roman L'Hiver du monde, deuxième volet de la trilogie Le Siècle, Ken Follett évoque cet événement, qui est vécu par plusieurs de ses personnages. Cet épisode est également représenté dans un chapitre du roman de Ned Beauman Boxer, Beetle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. John Stevenson et Chris Cook, Britain in the Depression, Society and Politics 1929-39, Pearson Education, (1re éd. 1988), p. 226-227.