Bataille d'Overloon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Overloon
Chars Churchill et fantassins britanniques de la 3e division d'infanterie près d'Overloon, 14 octobre 1944.
Chars Churchill et fantassins britanniques de la 3e division d'infanterie près d'Overloon, 14 octobre 1944.
Informations générales
Date 30 septembre -
Lieu Overloon, Pays-Bas
Issue Victoire alliée à la Pyrrhus
Belligérants
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
US flag 48 stars.svg États-Unis
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni Lashmer Whistler
US flag 48 stars.svg Lindsay McDonald Sylvester
Flag of German Reich (1935–1945).svg Kurt Student
Forces en présence
2 divisions 1 division ?
Pertes
1 878 tués, blessés ou capturés
3 avions abattus
40 chars détruits
600 tués, blessés ou capturés,1panther capturé
Libération de la Belgique et des Pays-Bas,
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Front d'Europe de l'Ouest

Campagnes du Danemark et de Norvège · Bataille de France · Bataille de Belgique · Bataille des Pays-Bas · Bataille d'Angleterre · Blitz · Opération Ambassador · Débarquement de Dieppe · Sabordage de la flotte française à Toulon · Campagne d'Italie · Libération de la Corse · Bataille aérienne de Berlin · Bataille de Normandie · Débarquement de Provence · 2e campagne de France · Bataille de Metz · Opération Market Garden · Bataille du Benelux · Bataille de la forêt de Hürtgen · Bataille d'Overloon · Bataille de l'Escaut · Poche de Breskens · Bataille d'Aix-la-Chapelle · Bataille de Bruyères · Bataille des Ardennes · Bataille de Saint-Vith · Siège de Bastogne · Opération Bodenplatte · Opération Nordwind · Campagne de Lorraine · Poche de Colmar · Campagne d'Allemagne · Raid de Granville · Libération d'Arnhem · Bataille de Groningue · Insurrection de Texel · Bataille de Slivice · Capitulation allemande


Front d’Europe de l’Est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l’Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

Coordonnées 51° 34′ 13″ N 5° 57′ 30″ E / 51.57027778, 5.9583333351° 34′ 13″ Nord 5° 57′ 30″ Est / 51.57027778, 5.95833333  

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille d'Overloon.

La bataille d'Overloon se déroule du 30 septembre au entre les Alliés et la Wehrmacht pour le contrôle du village néerlandais d'Overloon pendant la Seconde Guerre mondiale. L'opération, du nom de code Aintree, résulte en une victoire des Alliés et la libération de la ville et de ses environs, malgré de lourdes pertes.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

En , les Alliés lancent l'opération Market Garden, une importante opération depuis la frontière belgo-néerlandaise, dans le but de traverser le Rhin et prendre à revers la ligne Siegfried afin de lancer l'offensive finale sur Berlin. Les troupes aéroportées alliées sont défaites à Arnhem et arrêtent leur progression sur le Rhin inférieur.

Les forces allemandes attaquent le saillant tenu par les Anglo-Américains entre Eindhoven et Nimègue depuis une tête de pont qu'elles avaient établies sur la Meuse près de la ville de Venlo. L'opération Aintree vise à nettoyer la tête de pont allemande afin de permettre l'avancée alliée en Rhénanie. Overloon est atteinte le 24 septembre 1944.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

La 7e division blindée américaine, la 3e division d'infanterie britannique et la 11e division blindée britannique pénètrent dans Overloon par le sud le 30 septembre. Les Allemands livrent une résistance acharnée aux Anglo-Américains. Les Alliés font appel à l'artillerie afin de déloger les troupes allemandes qui évacuent la ville le 8 octobre.

Après avoir subi de lourdes pertes, la ville est sécurisée et les Alliés avancent dès lors sur Venray. La progression dans ce secteur est entravée par les intenses pluies d'automne et les mines que les Allemands ont dispersé sur la route. Le 18 octobre, la bataille prend fin.

Au total, 2 500 soldats alliés sont tués dans et autour d'Overloon, faisant ainsi de cette bataille la bataille la plus meurtrière de la libération des Pays-Bas ainsi que la plus importante bataille de chars menée sur le sol néerlandais de la Seconde Guerre mondiale. Des dizaines de chars, principalement britanniques, sont détruits.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Malgré le fait qu'Overloon et Venray soit libérés par les Alliés, l'avance sur la Meuse est reportée, compte tenu des pertes et du fait qu'il est nécessaire de sécuriser le port d'Anvers et l'ouest de la province de Brabant-Septentrional encore sous contrôle allemand : c'est la bataille de l'Escaut jusqu'au 8 novembre 1944.

En décembre 1944, l'offensive est finalement reprise, la tête de pont allemande à l'ouest de la Meuse est détruite.

Commémoration[modifier | modifier le code]

Mémorial de la bataille.

La bataille d'Overloon est souvent surnommée la « seconde bataille de Caen » du fait des combats féroces qui y ont eu lieu.

Les chars et les autres véhicules blindés laissés sur le champ de bataille, sont préservés au musée de la guerre d'Overloon, ouvert en 1946 en mémoire de la bataille. Le 1er bataillon du Royal Norfolk Regiment a par ailleurs été décoré de l'honneur de bataille « Venray ».

Texte du mémorial :
Néerlandais : STA EEN OGENBLIK STIL bezoeker en bedenk dat de grond waarop gij nu vertoeft eens een van de felst omstreden sectoren was van het slagveld Overloon. Bitter is hier gevochten in man tegen man gevechten. Vele jonge levens ontkomen aan de slagvelden van Nettuno en Normandië vonden onder deze bomen hun einde.

Traduction française : FAITES UNE PAUSE visiteur, et considérez que le terrain sur lequel vous êtes actuellement était autrefois l'un des secteurs les plus farouchement contestés du champ de bataille d'Overloon. Des combats au corps à corps ont eu lieu ici. Beaucoup de jeunes vies, ayant survécu aux champs de bataille de Nettuno et de Normandie, ont été perdues sous ces arbres.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) A. Korthals Altes, The Forgotten Battle: Overloon and the Maas Salient 1944-45, Castle Books, 2001, 226 p. (ISBN 978-0785814207).

Liens externes[modifier | modifier le code]