Bataille d'Atlixco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille d'Atlixco
Description de l'image Expédition du Mexique. — ENSEMBLE TOPOGRAPHIQUE DU COMBAT D'ATLISCO. — D'après un croquis de M. Girardin.jpg.
Informations générales
Date
Lieu Atlixco
Issue Victoire franco-impériale
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français
Flag of Mexico (1864-1867).svg Parti conservateur
Drapeau du Mexique République mexicaine
Commandants
Drapeau de la France BrincourtFlag of Mexico (1823-1864, 1867-1893).svg Carbajal
Flag of Mexico (1823-1864, 1867-1893).svg Etchegaray
Flag of Mexico (1823-1864, 1867-1893).svg Porfirio Garcia †
Forces en présence
Drapeau de la France
760 hommes[1]

Flag of Mexico (1864-1867).svg
700 hommes[1]
Flag of Mexico (1823-1864, 1867-1893).svg
inconnues
Pertes
Drapeau de la France
3 morts[1]
9 blessés[1]

Flag of Mexico (1864-1867).svg
17 morts[1]
32 blessés[1]
Flag of Mexico (1823-1864, 1867-1893).svg
~ 200 morts ou blessés[1]

Expédition du Mexique

Batailles

Coordonnées 18° 54′ nord, 98° 27′ ouest

Géolocalisation sur la carte : Mexique

(Voir situation sur carte : Mexique)
Bataille d'Atlixco

La bataille d'Atlixco a lieu le lors de l'expédition du Mexique.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le , lors du siège de Puebla, un détachement de 1 500 soldats français et mexicains est envoyé à Atlixco afin de couvrir le ravitaillement des assiégeants. Le détachement est sous les ordres du colonel Brincourt et est composé côté français de 500 zouaves, 260 chasseurs d'Afrique et côté mexicain de 500 fantassins et 200 cavaliers[1].

Deux colonnes républicaines font alors mouvement contre les Français. La première est commandée par le général Carbajal et forte de huit escadrons arrive par la route d'Axocopan. La seconde, constituée d'hommes à pied et à cheval, et sous les ordres du général Etchegaray, arrive par San Juan Tianguismanalco[1].

La cavalerie franco-mexicaine parvient à surprendre les cavaliers de Carbajal en les attaquant sur leur flanc droit. Les républicains battent en retraite et se rallient sous la protection de deux bataillons d'infanterie arrivés en secours. Mais ces derniers se retrouvent ensuite sous le feu de l'infanterie et de la cavalerie franco-mexicaine. Trois charges de cavalerie viennent finalement à bout des républicains qui sont mis en déroute. Puis, les forces d'Etchegaray sont attaquées avant d'avoir eu le temps de se déployer, et mises en fuite à leur tour[1].

Les Mexicains républicains laissèrent environ 200 hommes dans le combats, dont le général Portfirio Garcia. Du côté des Français et des Mexicains réactionnaires, les pertes furent de trois chasseurs tués et neuf blessés pour les premiers et 17 cavaliers tués et 32 blessés pour les seconds[1].

Le 20 avril, les forces du colonel Brincourt peuvent regagner Puebla[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l Gustave Léon Niox, Expédition de Mexique, 1861-1867, 1874, p.267-269. (lire en ligne)