Bataille d'Afabet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une bataille image illustrant l’Érythrée
Cet article est une ébauche concernant une bataille et l’Érythrée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La bataille d'Afabet est une bataille de la Guerre d'indépendance de l'Érythrée livrée du 17 au et lors de laquelle les combattants du Front populaire de libération de l'Érythrée (EPLF) se sont emparé du quartier-général de l'armée éthiopienne à Afabet, dans le nord-est de l'Érythrée.

Bataille décisive du conflit, elle vit la destruction de trois divisions éthiopiennes, qui perdirent près de 18 000 hommes, tués, blessés ou capturés. Trois conseillers militaires soviétiques qui assistaient les Éthiopiens tombèrent également entre les mains des Érythréens[1], qui s'emparèrent d'un butin considérable, notamment de près de 50 blindés. L'historien britannique Basil Davidson considère qu'il s'agit de la plus grande victoire remportée par un mouvement de libération sur une armée régulière depuis Diên Biên Phu[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Berhane Woldemichael, "Ethiopian Military in Disarray," Review of African Political Economy, No. 44, Ethiopia: 15 Years on (1989), p. 61
  2. (en) Lionel Cliffe et Davidson, Basil, The Long Struggle of Eritrea for Independence and Constructive Peace, Red Sea Press, (ISBN 978-0-932415-37-0)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Basil Davidson et Lionel Cliffe, The long struggle of Eritrea for independence and constructive peace, Red Sea press, 1988, ISBN 978-0-932415-37-0
  • Collectif, Mondes rebelles, édition Michalon, 2001, ISBN 2-84186-142-2