Bataille d'Abou Goulem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille d'Abou Goulem

Informations générales
Date 26 -
Lieu Abou Goulem
Issue Victoire gouvernementale
Belligérants
Drapeau du Tchad TchadUFDD
Commandants
Idriss Deby
Dirmi Haroun
Mahamat Nouri
Pertes
200 morts
(selon l'UFDD)[1]

160 blessés[1]
100 morts
(selon l'UFDD)[1]

plusieurs centaines de morts
(selon le Tchad)[1]

Guerre civile tchadienne

Batailles

Coordonnées 13° 37′ 00″ nord, 21° 38′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Bataille d'Abou Goulem

Géolocalisation sur la carte : Tchad

(Voir situation sur carte : Tchad)
Bataille d'Abou Goulem

La bataille d'Abou Goulem est livrée les 26 et 27 novembre 2007, durant la guerre civile tchadienne.

En provenance du Soudan, une forte colonne motorisée rebelle de l'UFDD (Union des forces pour la démocratie et le développement) se heurte à Abou Goulem aux forces de l'ANT (Armée nationale tchadienne) commandées par le président Idriss Déby. Une bataille s'engage, les véhicules tout-terrain des deux armées se chargeant et s'affrontant à bout portant dans une lutte sans merci qui se transforme en mêlée.

Les forces gouvernementales remportent la victoire et capturent une vingtaine de 4x4 adverses mais subissent des pertes très lourdes : une centaine de tués et près de 350 blessés.

À la suite de ce revers, les combattants de l'UFDD se replient au Soudan, d'où et avec l'appui de deux autres mouvements rebelles, ils mènent une nouvelle offensive contre N'Djaména en janvier 2008.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Yves Debay, Le Rezzou, magazine Assaut, numéro 28, avril 2008.

Liens internes[modifier | modifier le code]