Bastelica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bastelica (homonymie).
Bastelica
Vue sur Bastelica
Vue sur Bastelica
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Département Corse-du-Sud
Arrondissement Ajaccio
Canton Gravona-Prunelli
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Vallée de la Gravona
Maire
Mandat
Jean-Baptiste Giffon
2014-2020
Code postal 20119
Code commune 2A031
Démographie
Gentilé Bastélicais
Population
municipale
544 hab. (2014)
Densité 4,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 00′ 10″ nord, 9° 03′ 05″ est
Altitude 808 m (min. : 290 m) (max. : 2 352 m)
Superficie 127,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Bastelica

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte topographique de Corse
City locator 14.svg
Bastelica

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bastelica

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bastelica

Bastelica est une commune française située dans le département de la Corse-du-Sud en région Corse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Bastelica est une commune de l'intérieur de l'île, située dans la haute vallée du Prunelli au sud-ouest du massif du Monte Renoso dont elle partage le sommet (2 352 m) avec Bocognano et Ghisoni, dans le « territoire de vie » Gravona du parc naturel régional de Corse auquel elle a adhéré.

Bastelica est avec Levie la commune corse ayant le plus de communes limitrophes, à savoir 16. Elle fait partie des six communes de la Communauté de communes de la vallée du Prunelli. Ancien chef-lieu de canton, Bastelica se situe aujourd'hui dans le nouveau canton de Gravona-Prunelli dont le bureau centralisateur est situé à Afa.

L'intersection du 42e parallèle nord et du 9e méridien à l'est de Greenwich se trouve sur le territoire de la commune (voir aussi le Degree Confluence Project).

Rose des vents Peri, Ucciani Tavera, Bocognano Ghisoni Rose des vents
Tolla N Palneca
O    Bastelica    E
S
Eccica-Suarella, Cauro, Grosseto-Prugna Santa-Maria-Siché, Quasquara, Frasseto Ciamannacce, Tasso, Guitera-les-Bains

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat et végétation[modifier | modifier le code]

Bastelica est entouré d’alpages semés de châtaigniers.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès routiers[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Vue de Bastelica, depuis le col de Scaldasole.

Village construit à une altitude moyenne de 800 mètres, Bastelica est celui le plus élevé de la vallée du Prunelli. Il est composé de six hameaux en amphithéâtre, ainsi positionnés par rapport au centre du village :

  • Costa (A Costa), au nord-ouest
  • Tricolacci, au nord
  • Stazzona, au nord-nord-est
  • Dominicacci, au nord-est
  • Santo (Santu), au sud-est
  • Vassalacci, au sud.
  • Teppa, au sud-ouest

La commune compte aussi trois hameaux situés au sud du village : Radicale le plus méridional et le plus bas (560 m d'altitude moyenne), Vignola et Zipitoli.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
vers 1879 .... Alexandre Bolelli Républicain
aréniste
 
2001 en cours Jean-Baptiste Giffon DVD Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 544 habitants, en augmentation de 0,37 % par rapport à 2009 (Corse-du-Sud : 5,55 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 790 1 798 2 017 2 314 2 375 2 420 2 528 2 605 3 003
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
3 071 2 842 2 934 2 958 3 196 3 277 3 367 3 341 3 582
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
3 689 3 938 3 661 3 925 4 125 4 152 3 367 2 172 833
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 -
774 762 766 436 460 531 546 544 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Sky[modifier | modifier le code]

La station de sports d'hiver du Val d'Ese se situe sur la commune.

Randonnées[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale San Michele relève du diocèse d'Ajaccio.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts
  • Monument aux morts des guerres de 1914-1918 et de 1939-1945 à Dominicacci.

Pont génois de Zipitoli[modifier | modifier le code]

Pont génois de Zipitoli.

Ce pont génois sur la rivière d'Ese, se situe à Zipitoli au sud de la commune, dans la forêt territoriale de Pineta. Au XVIe siècle il permettait de relier Bastelica à Ajaccio. À arche unique, il est construit en dos d'âne comme la plupart des ponts de cette époque. Il a été désaffecté lors de la construction de la « route forestière no 1 de Cauro à Bastelica » devenue de nos jours la route D27. L'ouvrage est classé Monument historique[5].

Monument commémoratif de Sampiero Corso[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sampiero Corso.

Œuvre du sculpteur Vital Gabriel Dubray, cette statue en bronze haute de 3,50 m réalisée en 1890, se dresse à un carrefour au centre du village, entre l'église paroissiale, le groupe scolaire (anciennement le couvent Saint-François) et la mairie. La statue est inscrite Monument historique[6].

Église Saint-Michel[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Saint-Michel (San Michele) se trouve au quartier Santo (Santu), au centre du village. De style baroque, construite au XVIIe siècle, son plan est en forme de croix latine. La nef centrale bordée de piliers carrés et flanquée de deux bas-côtés (ou nefs latérales), est prolongée par un chœur où trône le maître-autel. Elle est pourvue de deux chapelles latérales opposées, dotées d'autels secondaires, dédiées à Saint Michel et Saint Antoine de Padoue. Le clocher porche à quatre étages, encastré dans la façade principale symétrique conçue à deux étages et surmontée par un fronton triangulaire, est couronné d'une coupolette.

L'édifice religieux renferme des œuvres remarquables, inscrites ou classées Monuments historiques :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Fontaines[modifier | modifier le code]

La commune possède plusieurs fontaines et fontaines-lavoirs remarquables :

  • fontaine de Boccialacce ;
  • fontaine-lavoir de Piscia D'Urtolu à Stazzona ;
  • fontana vechja de Dominicacci ;
  • fontaine de Verga ;
  • fontaine dite Funtana maiò à Vassalacci ;
  • fontaine lavoir dite fontaine de Costa ou fontaine de Tricolacci.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Autres[modifier | modifier le code]

Chapelle L'Anunziata.
  • Chapelle de l'Annonciation (l'Anunciata) à Dominicacci, face au Monument aux morts.
  • Chapelle Notre-Dame-du-Mont-Carmel dite a Ghjisgiola à Vassalacci.
  • Chapelle Sainte-Bernadette à Radicale.
  • Chapelle Sant'Austinu di Basterga à Sant'Agostino.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Parc naturel régional[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Parc naturel régional de Corse.

Bastelica est une commune adhérente au parc naturel régional de Corse, dans son « territoire de vie » appelé Gravona[13].

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

La commune est concernée par huit zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique de 2e génération :

Forêt de Pineta-Quarceta et massif montagneux de Punta di Forca d'Olmu

Bastelica et Frasseto sont concernées par la ZNIEFF appelée « Forêt de Pineta-Quarceta et massif montagneux de Punta di Forca d'Olmu ». La zone, comprise entre 522 et 1 679 mètres d’altitude, s’étend sur 3 007 ha. Elle fait l'objet de la fiche ZNIEFF 940004164 - Forêt de Pineta-Quarceta et massif montagneux de Punta di Forca d'Olmu[14].

Forêt des cinq communes et col d'Arusula

Bastelica, Frasseto, Guitera-les-Bains, et Tasso se partagent cette zone de 2 529 ha de massif forestier s'étendant au nord du col d'Arusula 1 206 m « à cheval » sur Frasseto et Guitera-les-Bains, s'étalant entre 789 m et 1 569 m. La végétation présente des chênaies vertes à l’étage méditerranéen et des hêtraies et sapinières à l’étage montagnard. Elle fait l'objet de la fiche ZNIEFF 940004165 - Forêt des cinq communes et col d'Arusula[15].

Hêtraies de Bastelica

Bastelica abrite cette zone de 946 ha de massif forestier, s'étalant entre 900 m et 1 750 m. Elle fait l'objet de la fiche ZNIEFF 940004166 - Hêtraies de Bastelica[16].

Châtaigneraie-hêtraie de Bastelica

La zone sur la seule commune de Bastelica, couvre 1 492 ha de massif forestier s'étalant entre 700 m et 1 210 m. Elle fait l'objet de la fiche ZNIEFF 940004167 - Châtaigneraie-hêtraie de Bastelica[17].

Cirques et lacs glaciaires du Monte Renoso

La zone couvre une superficie de 1 762 ha des communes de Bastelica, Bocognano et Ghisoni. Elle est centrée sur le Monte Renoso, entre 1 600 m et 2 352 m d'altitude. Elle fait l'objet de la fiche ZNIEFF 940004171 - Cirques et lacs glaciaires du Monte Renoso[18].

Crêtes et hauts versants asylvatiques du monte Renoso

Bastelica fait partie des 8 communes situées dans la ZNIEFF appelée « Crêtes et hauts versants asylvatiques du monte Renoso ». La zone, comprise entre 950 et 2 352 mètres d’altitude, s’étend sur 5 111 ha. Elle est un lieu traditionnellement fréquenté par les bergers pour l'estive des troupeaux ; de nombreuses bergeries s'y trouvent. Les stations de ski de Ghisoni sur le versant oriental du Renoso et celle d'Ese au-dessus de Bastelica y ont été implantées. Elle est l'objet de la fiche ZNIEFF 940004214 - Crêtes et hauts versants asylvatiques du monte Renoso[19].

Sapinière du haut ravin de Marmano

Bastelica, Palneca et Ghisoni sont concernée par cette zone de 217 ha située à l'ouest du col de Verde et comprenant la partie supérieure du vallon de Marmano. Elle est l'objet de la fiche ZNIEFF 940004220 - Sapinière du haut ravin de Marmano[20].

Hêtraie-sapinière de Punteniello

La zone concerne les communes de Bastelica, Ciamanacce et Tasso. Elle couvre 523 ha de massif forestier s'étalant entre 1 200 m et 1 800 m. Elle fait l'objet de la fiche ZNIEFF 940004221 - Hêtraie-sapinière de Punteniello[21].

Natura 2000[modifier | modifier le code]

Sites d'Intérêt Communautaire (Dir. Habitat)
Massif du Renoso
Le massif du Renoso abrite un SIC de la directive "Habitats, faune, flore", d'une superficie de 6 107 ha, inscrit à l'Inventaire national du patrimoine naturel sous la fiche FR9400611 - Massif du Renoso[22].
Zone de Protection Spéciale (Dir. Oiseaux)
Forêts territoriales de Corse
La ZPS « Haute vallée du Verghello », site de la directive "Oiseaux" Natura 2000, couvre une superficie de 13 223 ha, entre 200 et 2057 mètres d'altitude. Elle est fréquentée par trois espèces d'oiseaux protégés : l'autour des palombes (ssp. de Corse) (Accipiter gentilis arrigonii (Kleinschmidt, 1903)), l'aigle royal (Aquila chrysaetos (Linnaeus, 1758)) et la Sittelle corse (Sitta whiteheadi Sharpe, 1884) dans les pinèdes d'altitude. La zone est inscrite à l'INPN sous la fiche FR9410113 - Forêts territoriales de Corse[23].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sampiero Corso y naquît le 23 mai 1498, il manqua d'arracher l'île à la main mise génoise. Il tombe dans une embuscade le dimanche 5 janvier 1567, près du village d'Eccica, dans un lieu qui prit le nom de "Senza Populi" ou "Tamanti Populi". Son prénom pourrait venir de Santu pieru (Toussaint pierre).
  • Alphonse d'Ornano, fils du précédent, né à Bastelica en 1548, maréchal de France pendant les Guerres de religion, il meurt à Bordeaux en 1610.
  • Marcel Lorenzoni, Ancien parachutiste, agriculteur et militant nationaliste, décédé en 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. Notice no PA00099075, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. Notice no PA2A000002, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Notice no PM2A000463, base Palissy, ministère français de la Culture
  8. Notice no PM2A000462, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. Notice no PM2A000461, base Palissy, ministère français de la Culture
  10. Notice no PM2A000460, base Palissy, ministère français de la Culture
  11. Notice no PM2A000241, base Palissy, ministère français de la Culture
  12. Notice no PM2A000061, base Palissy, ministère français de la Culture
  13. Le Parc naturel régional de Corse sur le site de l'INPN
  14. ZNIEFF 940004164 - Forêt de Pineta-Quarceta et massif montagneux de Punta di Forca d'Olmu sur le site de l’INPN.
  15. ZNIEFF 940004165 - Forêt des cinq communes et col d'Arusula sur le site de l’INPN.
  16. ZNIEFF 940004166 - Hêtraies de Bastelica sur le site de l’INPN.
  17. ZNIEFF 940004167 - Châtaigneraie-hêtraie de Bastelica sur le site de l’INPN.
  18. ZNIEFF 940004171 - Cirques et lacs glaciaires du Monte Renoso sur le site de l’INPN.
  19. ZNIEFF 940004214 - Crêtes et hauts versants asylvatiques du monte Renoso sur le site de l’INPN.
  20. ZNIEFF 940004220 - Sapinière du haut ravin de Marmano sur le site de l’INPN.
  21. ZNIEFF 940004221 - Hêtraie-sapinière de Punteniello sur le site de l’INPN.
  22. FR9400611 .html Fiche FR9400611  - Massif du Renoso sur le réseau Natura 2000 (consulté le )
  23. FR9410113 .html Fiche FR9410113  - Forêts territoriales de Corse sur le réseau Natura 2000 (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]