Bassine (agriculture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une bassine ou réserve de substitution est un ouvrage de stockage de l'eau qui est rempli durant l'hiver en pompant dans l'eau des nappes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La bassine est un ouvrage creusé, terrassé et étanchéifié, constitué d'une cavité recouverte d'un film d'étanchéité. Sa capacité est le plus souvent aux alentours de 200 000 m3. Il est rempli durant l'hiver en pompant dans la nappe phréatique, ce qui la différencie de la retenue collinaire qui est remplie par les eaux de surface, de ruissellement, sur un terrain généralement en pente. La bassine permet de déplacer les prélèvements dans la nappe de la période estivale vers la période hivernale, elle ne permet pas de stockage supplémentaire.

Les bassines sont subventionnées jusqu'à 70 % par les agences de bassin, certains départements, certaines régions.

Controverse[modifier | modifier le code]

Pour ces détracteurs, ces retenues de substitution ont un impact négatif sur les écosystèmes environnants au profit d'une agriculture intensive et généralement mono-culture[1]. Plusieurs groupes d'opposition sont créés et des manifestations sont organisées là où de tels projets sont proposés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]