Bassin Levantin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bassin Levantin
Carte du bassin Levantin.
Carte du bassin Levantin.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la Grèce Grèce
Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (Akrotiri et Dhekelia)
Drapeau de la Syrie Syrie
Drapeau du Liban Liban
Drapeau d’Israël Israël
Drapeau de la Palestine Palestine
Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau de la Libye Libye
Géographie physique
Type Bassin maritime
Localisation Mer Méditerranée
Coordonnées 34° N 30° E / 34, 3034° Nord 30° Est / 34, 30
Subdivisions Golfe d'Iskenderun, golfe de Saint-Georges
Superficie 320 000 km2
Profondeur
· Moyenne 2 500 m
· Maximale 4 482 m

Géolocalisation sur la carte : Méditerranée

(Voir situation sur carte : Méditerranée)
Bassin Levantin

Le bassin Levantin est une subdivision du bassin oriental de la mer Méditerranée et qui correspond à sa partie la plus à l'est (Turquie méridionale, Chypre, Moyen-Orient). Appelé parfois mer Levantine, cette dernière dénomination n'est cependant pas utilisée par l'Organisation Hydrographique Internationale. Le bassin doit son nom au « Levant », qui était à l'origine un mot issu du français médiéval signifiant « orient ». Le bassin Levantin est bordé au nord et à l'est par les côtes asiatiques du Moyen-Orient, à l'ouest et au nord-ouest par les îles de l'arc égéen et au sud par les côtes africaines.

Géographie[modifier | modifier le code]

Délimité au nord-ouest par la partie orientale de la Crète et les îles de Karpathos et Rhodes; au nord, par les côtes turques; à l'est, par celles de la Syrie, du Liban, d'Israël et de la Palestine (Gaza); puis au sud par les côtes égyptiennes et libyennes jusqu'à l'extrémité est du Djebel Akhdar; le bassin Levantin bénéficie d'un climat méditerranéen propice aux cultures méditerranéennes (oliviers, vignes, fruits ...) et d'un climat désertique au-dessus du Néguev et de l'Égypte. Le levant et le croissant fertile se confondent dans la région terrestre bordant la mer méditerranée; on pense que l'agriculture serait née en Mésopotamie et se serait ensuite répartie dans le croissant fertile jusqu'au Nil[1]. Aujourd'hui, le bassin Levantin permet de faire communiquer, par voie maritime, les marchandises en provenance de toute l'Asie (par le canal de Suez), du Moyen-Orient (notamment par les ports israéliens et du sud de la Turquie) ; avec les grands ports européens et l'île de Chypre, au large des côtes turques. C'est une zone clé pour le transport des hydrocarbures et des matières premières. En outre, si les activités de pêches tendent à se réduire, le tourisme (héliotropisme, archéologie...) tend à se développer notamment autour de la riviera turque, sur les côtes israéliennes ou autour des sites égyptiens des pyramides et du Nil.

Bathymétrie[modifier | modifier le code]

Entre la Crète orientale et l'extrémité nord de la Cyrénaïque, en Libye, le soulèvement du domaine central de la ride méditerranéenne forme un seuil sous-marin qui sépare le bassin Levantin du bassin Ionien. Une dorsale centrale en forme d'arc trouvant son origine au sud-est du golfe de Tarente, s'étend au sud de la Crète et de la Turquie, séparée d'elles par des fosses étroites et profondes. Ce sont d'abord, au sud et au sud-est de la Crète, les fosses de Pline (-4096 mètres) et de Strabon (-3500 mètres)[2], puis la fosse de Rhodes (la plus profonde du bassin Levantin avec -4482 mètres)[3], comprise entre cette dernière île et les côtes de Lycie, en Turquie. Cette dernière fosse est séparée du bassin d'Antalya par les monts sous-marins d'Anaximandre. Une dorsale secondaire, elle aussi en forme d'arc, passe au sud de Chypre (monts sous-marins d'Eratosthène). Au nord-ouest de l'Égypte, parallèlement à la dorsale centrale et au sud de celle-ci, se trouve la plaine abyssale d'Hérodote, profonde de -3225 mètres, et sous laquelle sont localisés d'importants champs gaziers et pétroliers. Plus à l'est se situe le cône du Nil, vaste delta sous-marin formé par les sédiments du fleuve, et couvrant une grande partie des fonds au sud-est de la dorsale méditerranéenne[4].

Le croissant fertile, reliant la Méditerranée et l'Asie

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de la Méditerranée.

Le bassin Levantin constitue une zone de rencontre des civilisations et du commerce maritime depuis des millénaires, les Phéniciens, les égyptiens ou encore l'Empire byzantin ont su tirer parti, tout au long de l'Antiquité, de la multiplicité des ressources disponibles et de la rapidité du transport maritime. Au Moyen Âge, les croisés n'ont que peu utilisé de navires pour envahir l'Empire Seldjoukide, préférant les voies terrestres, du fait de leur nombre et de la quantité de matériel et de vivres qu'ils emportaient; leurs victoires temporaires aboutirent à la création des États latins d'Orient sur le pourtour du rivage méditerranéen. Ces brefs États chrétiens furent par la suite reconquis par l'Empire ottoman qui perdura jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale.

Géopolitique du bassin Levantin[modifier | modifier le code]

Le bassin Levantin est une zone de fortes tensions géopolitiques liées aux problèmes intérieurs de plusieurs pays. Certaines de ces tensions correspondent à d'anciens problèmes : la partition de Chypre, le conflit israélo-palestinien, les tensions entre communautés au Liban. Au cours des années 2010 de nouveaux problèmes liés aux "révolutions arabes" apparurent en Égypte et en Syrie. Dans ce dernier pays une guerre civile débutée en mars 2011 sévit encore aujourd'hui .

La présence du canal de Suez contribue à faire de cette région un espace à haute valeur géopolitique.

La découverte récente de champs gaziers entre Israël et Chypre et Liban accroît les enjeux géostratégiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Naissance de l'agriculture au bord de la Méditerranée.
  2. Encyclopédie Larousse en ligne Site Internet: http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/mer_M%C3%A9diterran%C3%A9e/132567
  3. Encyclopedia Universalis Mer Méditerranée: Bathymétrie et nomenclature des bassins et reliefs Site Internet: http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/2-bathymetrie-et-nomenclature-des-bassins-et-des-reliefs/
  4. Atlas de la Mer Préface du Commandant Jacques-Yves Cousteau Editions Robert Laffont Le visage des abysses Méditerranée: bathymétrie pages 138 et 139

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]