Basse-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basse-Loire
Image illustrative de l'article Basse-Loire
La Loire en amont d'Angers

Pays France
Région française Pays de la Loire
Département français Maine-et-Loire, Loire-Atlantique
Villes principales Saumur, Nantes, Saint-Nazaire
Coordonnées 47° 22′ 14″ nord, 1° 04′ 36″ ouest
Régions naturelles
voisines
Val de Loire, Estuaire de la Loire

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Basse-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Basse-Loire

La Basse-Loire ou basse Loire est une région naturelle française correspondant à l'un des bassins hydrologiques de la Loire, la Loire inférieure[1], située entre le Bec de Vienne à Candes-Saint-Martin et l'estuaire[2].

La région correspond à la partie de la vallée de la Loire située dans les départements de Maine-et-Loire et de Loire-Atlantique.

Géographie[modifier | modifier le code]

La basse-Loire est la partie avale de la vallée de la Loire, comprise entre le Maine-et-Loire au nord de la Loire et la ville portuaire de Saint-Nazaire. Il se subdivise en deux parties géographiques :

La Basse-Loire recouvre des significations historiques et géographiques variées correspondant à trois fonctions marquantes : frontière historique et politique de l'Antiquité jusqu'à nos jours, centre économique et politique, lieu d'ouverture et d'échange entre la Loire et l'Océan.

Cette région naturelle, aux contours flous, chevauche ou succède en aval à la région naturelle du Val de Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Basse-Loire était une frontière politique et humaine durant l'Antiquité. La Loire, notamment la partie armoricaine, constituait la limite entre les peuples gaulois des Namnètes (actuelle rive nord) et des Pictons (rive sud, ancêtres des poitevins)[4].

Il existe toutefois des interrogations sur le territoire du Pays de Retz, une zone probablement peuplée par les Ambilatres[5] et les Anagnutes[6],[7]. Néanmoins les fouilles archéologiques sur la commune de Rezé (rive sud) révèlent l'importance d'un port picton de Ratiatum, (Portus Ratiatus ou Ratiatum pictonum portus) situé sur le Seil, un ancien bras de la Loire. Le seul moyen de relier les deux rives à l'époque était les embarcations fluviales et maritimes. Les recherches archéologiques ont montré l'importance des échanges dès cette époque entre Namnètes, Pictons, Andécaves et Vénète.

Lors de la conquête romaine, la Basse-Loire devient une frontière administrative entre la Gaule Aquitaine (Gallia Aquitania) d'un côté et la Gaule lyonnaise (Gallia lugdunensis) de l'autre[4].

Navigabilité[modifier | modifier le code]

La Basse-Loire est navigable de l'estuaire jusqu'au confluent de la Maine à Bouchemaine[8], près d'Angers. Les péniches et autres gabares peuvent ainsi atteindre le port d'Angers en naviguant sur cet affluent de la Loire.

Les crues océaniques[modifier | modifier le code]

Ce sont les plus fréquentes des crues de la Loire. Elles se produisent principalement en hiver et sont provoquées par des phénomènes pluvieux venant de l'Atlantique. En Basse-Loire, elles peuvent atteindre la limite de débordement des levées[9].

Protection écologique[modifier | modifier le code]

Vallée de la Loire de Nantes aux Ponts-de-Cé
LoireAChamptoceaux.jpg
Type
Adresse
Superficie
15 714 (ZPS)
16 522 (SIC)

La Basse-Loire, et plus généralement l’ensemble du bassin de la Loire, rassemble plusieurs espaces naturels sensibles. La restauration et la gestion de ces espaces naturels fragiles du bassin de la Loire et la restauration de la dynamique des milieux naturels aquatiques, contribuent à la reconquête de la Loire et à sa protection entre Nantes et Bouchemaine d'une part et entre Nantes et l'estuaire d'autre part.

Elle est protégée par deux sites Natura 2000 : une Zone de protection spéciale (ZPS) et un Site d'intérêt communautaire (SIC) ayant chacun une superficie propre.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Schéma directeur de prévision des crues, bassin Loire-Bretagne », sur DREAL Centre-Val de Loire (consulté le 7 février 2015)
  2. Jean-Joseph Julaud, La géographie française pour les nuls, EDI8, , 400 p. (ISBN 2754050337, lire en ligne)
  3. http://terresdeloire.net/paysages/basse_loire/etude/lettre_region.htm
  4. a et b L.-J.-M. Bizeul, Des Nannètes aux époques celtiques et romaines, Nantes, Bulletin de la société archéologique de Nantes et du département de la Loire-Inférieure, Tome I, (lire en ligne), p. 122
  5. Jean Combes (dir.), Histoire du Poitou et des Pays charentais, Clermont-Ferrand, Éditions Gérard Tisserand, (ISBN 2-84494-084-6), p. 90, Carte de José Gomez de Soto, d'après Jean Hiernard et Louis Maurin (homme politique, 1869-1956).
  6. Pirault 2001, p. 7
  7. Bedon 2001, p. 265
  8. « Au fil de la Loire », sur Voies navigables de France, (consulté le 2 mars 2015)
  9. « Notice de l'atlas des zones inondables de la vallée de la Loire », sur Ministère de l'écologie (consulté le 2 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Halgand M.-P. et Guillaume J., Basse-Loire, une histoire industrielle, Nantes, association e+pi/MeMo, 2007, 128 p. (collection Carnets d'usines).
  • Jacques Boislève, Pêcheurs de Loire entre Bretagne et Anjou, Laval, Siloë, 2005, 140 p.