Basiliscus (genre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilic.
image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Basiliscus basiliscus courant sur l'eau

Basiliscus est un genre de sauriens de la famille des Corytophanidae[1]. Les espèces de ce genre sont communément appelées basilic, mais sont aussi connues sous le nom de Lézard Jésus-Christ, ou Lézard Jésus à cause de leur capacité à courir sur l'eau sur de courtes distances avant de s'immerger et de nager.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom générique basiliscus, de même que le nom commun « basilic », dérivent du grec basilískos (βασιλίσκος) qui signifie « petit roi ».

Répartition[modifier | modifier le code]

Les espèces de ce genre se rencontrent dans le nord de l'Amérique du Sud, en Amérique centrale et dans le sud de l'Amérique du Nord[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Son biotope est la forêt tropicale humide, où il se perche en hauteur sur les buissons et même la cime des arbres, mais desquels il se laisse tomber en cas de danger. Habituellement, les arbres choisis se trouvent au-dessus de cours d'eau ou de lacs. Les Basiliscus sont d'excellents nageurs et sont capables de courir sur l'eau[2]. Un autre mécanisme de défense utilisé par le basilic est de s'enterrer dans le sable pour se cacher des prédateurs ; un anneau musculaire autour des narines empêche le sable de rentrer dans son nez.

Description[modifier | modifier le code]

Un basilic perché sur une branche.

Le poids moyen d'un basilic est d'environ 90 g et sa croissance est perpétuelle, bien qu'elle se ralentisse fortement à l'âge adulte. La taille adulte dépend de l'espèce et de la sous-espèce, mais atteint en général autour de 70 cm pour les mâles, un peu moins pour les femelles. L'espèce la plus grande est le Basiliscus plumifrons.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (15 juillet 2012)[3] :

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Laurenti, 1768 : Specimen medicum, exhibens synopsin reptilium emendatam cum experimentis circa venena et antidota reptilium austriacorum, Vienna Joan Thomae, p. 1-217 (texte intégral).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]