Basilique Saint-Dominique (Barletta)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilique San Domenico.
Basilique Saint-Dominique
Présentation
Nom local Basilica di San Domenico
Culte Catholicisme
Type Basilique cathédrale
Début de la construction XIIIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle (reconstruction)
Style dominant Architecture romane
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Pouilles
Ville Barletta
Coordonnées 41° 19′ 11″ nord, 16° 16′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : Pouilles

(Voir situation sur carte : Pouilles)
Basilique Saint-Dominique

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique Saint-Dominique

La basilique Saint-Dominique (en italien : Basilica di San Domenico) est une basilique mineure de Barletta, dans la région des Pouilles, en Italie méridionale.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la basilique a été très troublée. En 1238, les dominicains s'y sont installés puis, en 1528, elle a été rasée par les Français. Vers le milieu du XVIe siècle, elle a été reconstruite avec un monastère qui a joué un rôle important pour la ville de Barletta : en plus de l'aide aux nécessiteux, il a accueilli la Galerie d'Art De Nitti (it), avant qu'elle ne soit transférée d'abord au château de Barletta, puis enfin au palazzo della Mara (it).

À l'emplacement de l'actuelle basilique se trouvait également l'ancienne église Sainte-Marie-Madeleine construite par les templiers en 1160[1] et qui était le chef-lieu de cet ordre militaire dans les Pouilles au XIIIe siècle[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

La façade possède une seule entrée avec un portail. L'intérieur est divisé en trois nefs dont les charpentes sont en bois. Spacieuse et lumineuse, la basilique est faite d'arches linéaires conduisant à l'autel de marbre élevé en 1701 par un don de Luigi Della Marra, où se trouve une peinture composée de cinq panneaux représentant la gloire de San Domenico.

D'autres peintures complètent le décor de l'église : la prédication de San Vincenzo Ferrer di Bonito et Notre-Dame du Rosaire avec saint Dominique.

Sa construction est faite de briques.

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Chiesa Santa Maria Maddalena (Notice de l'institut des technologies de la construction, organisme rattaché au Conseil national de la recherche).
  2. (it) Bianca Capone, Loredana Imperio et Enzo Valentini, Guida all'Italia dei Templari : gli insediamenti templari in Italia, Edizioni Mediterranee, , 327 p. (ISBN 978-8-8272-1201-1, lire en ligne), p. 248