Basilique Notre-Dame de Copacabana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Basilique Notre-Dame de Copacabana
Image illustrative de l’article Basilique Notre-Dame de Copacabana
Présentation
Géographie
Pays
Coordonnées 16° 10′ 00″ sud, 69° 05′ 07″ ouest

La basilique Notre-Dame de Copacabana est un sanctuaire colonial espagnol du XVIe siècle qui abrite l'image de la Vierge de Copacabana (es)[1]. L'ėglise est située dans la ville de Copacabana, en Bolivie, sur les rives du lac Titicaca, près de la région de l'Altiplano. Notre-Dame de Copacabana est la patronne de la Bolivie.

Construite au pied d'une petite colline escarpée, sacrée pour les Incas et connue sous le nom de Temple du Soleil, elle reste l'un des deux principaux lieux sacrés d'importance pour les peuples autochtones et les catholiques. L'autre est la Vierge d'Urkupiña, près de Cochabamba, en Bolivie.

Une autre vue de la cour, avec le mont où se situe la réplique du calvaire en arrière-plan.

Calvaire[modifier | modifier le code]

Le sommet de la colline surplombant le lac Titicaca a été reconverti en "calvario" ou réplique du calvaire. Il est surmonté du chemin des Sept Douleurs de Marie et d'un autel représentant la crucifixion de Jésus. C'est un centre de culte majeur dans la région pendant la Semaine sainte, en particulier le vendredi saint et le dimanche de Pâques.

Vol d'avril 2013[modifier | modifier le code]

Aux premières heures du lundi , la basilique Notre-Dame de Copacabana a été victime de voleurs et l'image de la Vierge de Copacabana a été dépouillée de ses accessoires en or et en argent[2]. Les rapports initiaux indiquent que 28 objets, y compris la sculpture de l'enfant Jésus, ont été retirés de la Vierge de Copacabana par des voleurs qui sont entrés dans le bâtiment à l'aide d'une échelle volée dans une station de télécommunication située à proximité[3].

Références[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :